Critiques

Dallas Buyers Club (2013)

DallasBuyersClub (1)Réalisé par : Jean-Marc Vallée
Avec : Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto…

Le Spitch : 1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie.

hr_Dallas_Buyers_Club_5Dans les années 80, le sida est une nouvelle maladie peu connue du grand public qui fait très peur car elle touche une catégorie de la population qui effraye les puritains américains. Ce film raconte l’histoire du combat d’un homme, Ron Woodroof dont il ne reste que 30 jours à vivre et qui refuse de prendre de l’AZT qui est en réalité plus un poison qu’autre chose. On va suivre tout le long sa vie, son combat et son parcours à travers un scénario passionnant et très bien écrit.
Il faut saluer les acteurs qui ont fait un boulot excellent dont notamment Matthew McConaughey qui fait plus que jouer un rôle, il incarne son personnage et ça se voit ! Déjà par sa perte de poids spectaculaire ainsi que son jeu et la façon dont il fait évoluer son personnage. Son personnage est détestable au début et au fur et à mesure on l’apprécie et on compatis avec lui. Pour moi c’est l’un de ses meilleurs rôles. Le plus surprenant restant tout de même Jared Leto qui a fait une prestation incroyable. Sa transformation physique est réellement impressionnante, méconnaissable ! Autant je ne l’avais pas trop aimé dans Mr. Nobody autant là il m’a bluffé. Je vais faire bref sur Jennifer Garner qui, je trouve, n’apporte pas grand chose au film, le film étant porté par Matthew McConaughey et Jared leto.
Au-delà de l’histoire du combat de Ron Woodroof, Dallas Buyers Club décrit la mentalité américaine de l’époque, le système pharmaceutique ainsi que ses représentants et la stigmatisation des homosexuels.

Matthew-McConaughey-in-Dallas-Buyers-ClubPour résumer, un film fort et poignant qui dresse le constat social d’une Amérique puritaine mal renseignée sur une maladie qui ne toucherait soi-disant qu’une certaine catégorie de la population et qui rend hommage à un homme dont le combat est plus que respectable. Un film à mon sens parfait et des acteurs à saluer tant leur prestation est stupéfiante.

Ma note : ♥♥♥♥♥

2 comments on “Dallas Buyers Club (2013)

  1. Arthur Lefebvre

    Ah enfin une nouvelle critique ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :