Critiques

My Old Lady : Lorsque la comédie british s’installe à Paris

My_Old_Lady_-_US_Theatrical_PosterPour son premier film, Israel Horovitz signe une belle performance avec un film à l’humour britannique comme on les aime tout en mêlant drames familiaux, tendresse, coups bas mais en laissant toujours le sourire sur le visage du spectateur.
Mathias est un new-yorkais divorcé qui a la quarantaine et qui débarque à Paris afin de vendre l’appartement que son père lui a légué. Seul problème, il est habité par une vieille dame de 92 ans, Mathilde ainsi que sa fille Chloé qui a mit et endroit en viager. Mathias se retrouve alors à devoir lui payer une rente.En apparence comique dès le début du film, My old Lady cache bien son jeu avec un enchevêtrement d’intrigues, de cachoteries, de non-dits et de coeurs blessés. Le réalisateur de 75 ans maîtrise son film avec une justesse incroyable et des textes tantôt légers emprunts d’humour, tantôt tristes et réalistes. Les 3 acteurs portent le film jusqu’au bout que ce soit Kevin Kline en américain complètement perdu dans Paris, Kristin Scott Thomas froide et en manque d’affection et enfin Maggie Smith qui est Maggie Smith quoi.

Charmant, touchant, tendre et délicat. Israel Horovitz nous enchante avec son premier (et j’espère pas dernier) long-métrage.

Ma note : ♥♥♥♥

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s