Nous trois ou rien : car s’il fallait une définition du mot « parfait » ce serait ce film

328187.jpg

Parce que cette année, Kheiron a placé la barre très très haute pour son premier film. Humoriste, rappeur, auteur, Kheiron endosse pour la première fois la triple casquette de réalisateur, scénariste et acteur dans Nous trois ou rien.
Pari risqué pour le jeune homme qui tient à raconter l’histoire de ses parents, Iraniens contestant le régime du Shah puis celui de l’ayatollah Khomeini puis contraints de fuir le pays en 1984. De leur combat pour la démocratie jusqu’à leur combat en France dans une cité de Seine Saint-Denis.

C’est ce qu’on appelle se prendre une belle claque dans la gueule. Kheiron a parfaitement su comment allier les sujets difficiles comme l’exil, l’exécution d’opposants politiques, avec de l’humour. Sans jamais tomber dans le pathos, on rit, on pleure et puis à la fin on ne peut qu’applaudir.
Chaque personnage sont incroyables que ce soit les frères d’Hibat, Leïla Bekhti qui joue sa femme ou encore Gérard Darmon.

Un film sacrément optimiste et qui fait du bien, surtout en ce moment.

Ma note : ♥♥♥♥♥

 sbsqk

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s