Arrêtez-moi là : Un film intense pour une fin décevante

hd_120x160_aml

Que ce soit dans l’Astragale, Lost River ou encore Hippocrate, Reda Kateb a toujours démontré ses talents d’acteur. Désormais à l’affiche de Arrêtez-Moi Là, l’acteur campe le rôle de Simon Cazalet, chauffeur de taxi victime d’une erreur judiciaire. En effet ce dernier est accusé d’avoir kidnappé la fille d’une de ses clientes qu’il avait déposé le matin même. Toutes les preuves semble l’accabler alors que la justice n’est pas non plus de son côté. S’engage alors un véritable combat pour Simon afin de prouver son innocence.

Un film qui illustre parfaitement les failles qui existent dans la justice française. Un scénario en béton, réaliste (notamment la scène en cours d’assises, je n’ai pu m’empêcher de penser à L’Hermine avec Luchini) et prenant. Comment ne pas compatir au sort de Simon ? Victime d’une cruelle injustice qui lui a détruit toute sa vie. Une atmosphère étouffante, angoissante qui perd malheureusement en intensité notamment après le procès et le dénouement de l’histoire. Une vraie faiblesse dans la fin du film, alors qu’il aurait pu s’axer sur Simon et sa manière de reprendre sa vie en main, le réalisateur part dans des frivolités entre son avocate obnubilée par les dédommagements, son ex petite-amie qui revient après l’avoir lâchement abandonné ou encore l’histoire de son chat, son fidèle compagnon qu’il a remplacé par un lapin. Une fin bâclée et incompréhensible alors que tout le reste du film est excellent.

Ma note : ♥♥♥♥♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s