Critiques

Room : Retenez le nom de Jacob Tremblay, ce n’est que le début d’une grande carrière

room-affiche-946000

Primée aux Oscars 2016 pour la meilleure actrice, Brie Larson est aux côtés de Jacob Tremblay dans Room, un film adapté du livre du même nom et réalié par Lenny Abrahmson. Lorsque Jack a 5 ans, sa mère va tout tenter pour s’échapper de cette chambre -seul endroit que le petit garçon ai jamais connu, où elle est retenue depuis près de 7 ans. S’engage alors une aventure inédite et incroyable pour ce petit garçon dans un monde qui lui est totalement inconnu.

Lors de la cérémonie des Oscars, j’avais milité pour que ce soit Cate Blanchett qui ai ce prix mais après avoir vu ce film, je comprends mieux pourquoi c’est Brie Larson qui a raflé la mise. Cette mère totalement désespérée et enfermée entre ces quatre murs depuis si longtemps tiens grâce -et pour, son fils. L’interprétation de Brie Larson est saisissante de justesse. Comment ne pas verser une larme face à une telle situation ? (Oui je vous préviens sortez les mouchoirs du début à la fin).
Arrêtons nous aussi cinq minutes (voir plus) sur Jacob Tremblay. Devenu une véritable coqueluche aux Etats-Unis, il va également vite le devenir en France. Rares sont les prestations des enfants qui nous marquent autant et ce petit Jacob en fait largement partie. Parce qu’il arrive à nous transmettre son émotion, sa bienveillance et son innocence – celle d’un enfant de 9 ans tout simplement. Ce petit bout a tout d’un grand acteur déjà alors qu’il doit avoir le rôle le plus complexe de ce film. Eh oh l’Académie des Oscars, vous foutiez quoi là ?

De prime abord, le film peut paraître étrange car le contexte se met en place petit à petit mais une fois le tout expliqué et imbriqué comme il faut, l’action commence et là, préparez-vous à faire quelques petites crises cardiaques au cours du film tellement il est juste prenant. On aime et on s’accroche nous aussi à cet espoir, celui de découvrir l’extérieur et de sortir de cet enfer. Cette histoire fait forcément écho à des affaires médiatisées comme la très célèbre affaire Natascha Kampusch.
Le film est clairement divisé en deux parties, le fait et les conséquences. J’avais peur que la première partie prenne le pas et que le réalisateur ne s’attarde pas réellement sur l’après et ses conséquences mais ce serait presque la meilleure partie à mon avis. Comment s’en sortir après 7 ans enfermé entre quatre murs ? Comment un enfant qui a passé sa vie dans une minuscule pièce va faire pour s’adapter à un monde inconnu ? Des gens qu’il ne connaît pas ?

Room est un film surprenant, touchant mais dur à la fois qui mérite d’être vu par tous, porté par un duo d’acteurs incroyablement justes. Avec une Brie Larson parfaite et un Jacob Tremblay dont on entendra encore parler dans quelques années je peux vous l’assurer. C’est ce genre de film qui vous tient aux tripes de la première à la dernière seconde.

Ma note : ♥♥♥♥♥

1 comment on “Room : Retenez le nom de Jacob Tremblay, ce n’est que le début d’une grande carrière

  1. Un film bien touchant en effet, un jeu d’acteurs incroyable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :