Critiques

[CRITIQUE] Peter et Elliott le dragon : Aussi simple que sincère

042288

Disney continue sur sa lancée après Le Livre de la Jungle et Le Bon Gros Géant, la firme vient de nous offrir un remake du célèbre dessin animé des années 70. Exit le synopsis de départ, cette fois-ci Peter a 4 ans quand ses parents décèdent dans un accident de voiture. Seul en pleine forêt, il tombe alors sur un dragon qu’il appellera Elliott. Six ans ont passé quand Grace retrouve le petit garçon en pleine forêt. Désormais de retour parmi les humains, Peter n’oublie pas son ami pour autant et va devoir tout faire pour le sauver des griffes des habitants de cette petite ville qui pensaient jusque là que les dragons n’étaient qu’un mythe.

Là où Le Livre de la Jungle et Le Bon Gros Géant apparaissent comme des blockbusters aux effets spéciaux conséquents, Peter et Elliott le dragon est un film qui se veut bien plus modeste autant dans son scénario que visuellement. Ceux qui ont vu et adoré le dessin animé de 1977 ne retrouveront rien de semblable dans ce remake (ce qui a valu au film de nombreuses critiques concernant notamment l’apparence d’Elliott. Mais n’est-ce pas là l’essence même du remake ? Garder l’idée de base tout en offrant une toute nouvelle vision du film ? Pari réussi pour David Lowery qui rajoute au film une touche magique qui nous fait inévitablement retomber en enfance. Rien d’extravagant mais beaucoup de réalisme ce qui peut paraître surprenant pour un Disney. Le petit Peter incarné par Oakes Fegley est vraiment touchant et son jeu d’acteur semble tellement naturel. Bryce Dallas Howard joue à la perfection ce repère maternel que Peter a perdu tout petit. La plupart des personnages sont plutôt linéaires, même le méchant (qui au final n’est pas si méchant que ça) parait plutôt dérisoire. Mais après tout le film ne chercher pas à avoir des personnages forts et imposants (Elliott le dragon s’occupe déjà de cette partie) mais préfère conter une simple histoire qui, par sa simplicité, arrive à nous arracher de nombreuses quelques larmes. Bon d’accord en vrai j’ai rarement autant pleuré devant un film d’animation mais chut ça reste entre nous.

Oui Elliott ne ressemble plus à Elliott. Et alors ?

Visuellement, David Lowery fait assez fort avec des plans larges à couper le souffle que ce soit sur terre ou dans les airs. Les cadrages et la photographie sont plutôt bien maitrisés sans compter le magnifique final qui fera sourire autant les petits que les grands. En ce qui concerne l’apparence d’Elliott, j’ai un peu de mal à comprendre les critiques qu’il y a pu avoir. Certes il est aux antipodes d’Elliott (et des dragons en général) mais il garde un charme indéniable et nous paraît immédiatement sympathique. D’ailleurs les effets spéciaux à ce niveau-là sont à saluer. Chaque émotion est retranscrite dans son regard si bien qu’on a l’impression de communiquer directement avec lui.

Peter et Elliott le dragon n’est certainement pas le film le plus réussi de Disney. Malgré tout, le réalisateur arrive à nous offrir quelque chose de différent, sans chichis, simple mais efficace qui préfère jouer sur l’émotion et les souvenirs d’antan que sur des visuels qui auront coûté une fortune.

Ma note : ★★★★★

0 comments on “[CRITIQUE] Peter et Elliott le dragon : Aussi simple que sincère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :