Critiques

[CRITIQUE] Festival de Deauville, Acte IV : « Complete Unknown »

308764

Deauville nous a réservé de jolies surprises cette année (ou bien c’est moi qui ai bien choisi mes films allez savoir) et Complete Unknow mérite largement sa place. Plus souvent abonné aux épisodes de séries télés qu’aux films, Joshua Marston signe ici un très bon film sur l’identité et le mensonge. Quand Tom fête son anniversaire entouré de ses amis, la soirée prend une toute autre tournure quand débarque la mystérieuse Alice qu’il semble avoir déjà côtoyé dans le passé.

Intriguant dès les premières minutes

Les successions de plans dès les premières minutes peuvent laisser le spectateur perplexe comme j’ai pu l’être mais d’un autre côté, il y a ce petit quelque chose dans la manière dont ça a été filmé qui attise notre curiosité et qui nous donne envie d’en savoir plus. Rachel Weisz qui incarne la mystérieuse Alice transperce littéralement l’écran par sa beauté et son jeu d’actrice.

Le duo Rachel Weisz/Michael Shannon fonctionne à merveille sans parler du charisme de ce dernier qui ne laisse personne indifférent. A eux deux ils portent le film et entraîne le spectateur dans les tréfonds de la nature humaine et d’une question qu’on s’est déjà tous posé : Et si on voulait changer de vie quand bon nous semble ? Toute la trame du film s’articule autour d’Alice et de ses différentes vies tout au long de ces quinze dernières années.

Une page blanche impossible à remplir ?

Munie de ses petits carnets vierges de toute vie, Alice s’amuse à endosser différents rôles. Tantôt assistante de magicienne, biologiste ou encore pianiste, elle écrit son histoire au gré de ses envies jusqu’à ce qu’elle en ai marre et qu’elle fasse ses valises pour disparaître et recommencer.

Cependant après ses retrouvailles avec Tom, son amour de jeunesse, un contretemps va l’obliger à s’éclipser de nouveau mais visiblement il ne compte pas la laisser filer de sitôt. S’en suit alors une deuxième partie de film aussi intéressante que touchante notamment lorsqu’ils rencontre un couple de retraités mais chut, no spoil !

Quelques petites longueurs entachent légèrement le film mais rien de bien méchant car Joshua Marston arrive avec brio à nous entraîner dans cette histoire aussi rocambolesque qu’incroyable.

Déjà très bon dans la réalisation d’épisodes dans des séries télés, Joshua Marston arrive en grande pompe à Deauville avec un film surprenant dont le sujet est complètement captivant et porté par un duo au charisme indéniable, donnant un charme supplémentaire à Complete Unknown qui est une très belle surprise.

Ma note : ★★★★

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s