[CRITIQUE] Seul dans Berlin : Une adaptation plate et sans saveur

408094-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le réalisateur Vincent Perez sera bientôt au coeur de toutes les attentions avec son prochain biopic très attendu sur la légende Dalida. En attendant, le réalisateur suisse s’est attaqué à l’adaptation du roman du même nom de Hans Fallada qui lui-même est inspiré d’une histoire vraie, celle du couple Otto et Elise Hampel, condamnés à mort pour résistance durant le régime nazi. En 1940, au coeur de Berlin, Otto et Anna Quangel reçoivent un jour une terrible nouvelle, leur fils unique est mort au Front. Inconsolables, le couple seul contre tous entre en résistance et dispersent un peu partout dans la ville des messages critiquant Hitler et sa politique. S’engage alors une véritable course contre ces « troubles-fêtes » pour l’inspecteur Escherich de la Gestapo.

Un manque évident de rythme

Une si belle et poignante histoire méritait un film à sa hauteur et malheureusement ce n’est pas le cas. Notamment un manque évident de rythme qui rend le film monotone et où on devrait ressentir un certain suspens et une angoisse pour nos protagonistes, il ne se passe strictement rien. Les évènements s’enchaînent sans trop intérêt sans parler du problème principal : tous les acteurs du film parlent anglais. Assez embêtant pour un film qui est censé se dérouler à Berlin.

Des protagonistes superficiels

Le couple formé par Otto et Anna ne sont qu’abordés de manière superficielle dans le film. Quelques petits moments de tristesse sans plus. Difficile de s’attacher à eux sachant qu’au final on a plus d’empathie pour la vieille dame du dessus ou pour l’inspecteur de la Gestapo. Parlons de lui justement parce que c’est peut-être celui qui brille le plus dans le film. A la fois torturé et complexe, il ne paye pas de mine mais au fur et à mesure, il s’avère être un personnage important. Pour le couple certes mais également dans cette machination idéologique.

Vincent Perez est totalement passé à côté de son adaptation pourtant il y avait matière à faire un film intense et original malheureusement un manque de cohésion filmique, une mauvaise mise en scène et un sujet traité de manière trop superficiel rendent le film banal.

Ma note : ★★★★

Un commentaire sur « [CRITIQUE] Seul dans Berlin : Une adaptation plate et sans saveur »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s