Critiques

[CRITIQUE] « Rogue One : A Star Wars Story » : Un spin-off au delà des espérances !

069648-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Vous l’attendiez et ça y est, il est enfin là ! Rogue One est le spin-off de la saga Star Wars qui se situe entre l’épisode III et IV. Alors oui il était légitime de se poser des questions quant à l’utilité d’un spin-off et bien désormais un seul conseil : foncez. Rogue One c’est le destin de ces héros ordinaires engagés dans la Rébellion et prêts à tout pour récupérer les plans de l’Etoile Noire, cette machine de guerre capable de tout détruire.

Enfin un digne héritier de George Lucas

Mission périlleuse pour Gareth Edwards qui hérite d’un sacré barnum surtout en s’attaquant à l’histoire située entre l’épisode III et IV. Et même si aux premiers abords on pourrait penser que ce film n’est qu’un coup commercial de la part de Disney, il faut bien avouer que Rogue One envoie la sauce et bien comme il faut.

Pour cet opus, on s’éloigne largement du dernier Star Wars et de son gentil scénario et de ses quelques scènes d’actions. Ici on se retrousse les manches et on fonce dans le tas si bien que la deuxième partie est totalement haletante. Rogue One, en plus d’être un film de science-fiction, est avant tout un vrai film d’action comme on les attendait. Une ambiance beaucoup plus sombre, plus grave (tout comme la gravité de la situation) et des scènes de combats épiques. C’est également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la Rébellion et d’avoir un final qui va vous filer des frissons garanties.

Un casting en or

L’autre force de Rogue One est indubitablement son casting cinq étoiles et son personnage principal incarné par Felicity Jones. Et oui les femmes prennent le pouvoir ces derniers temps et tant mieux ! Ici ne vous attendez pas à des héros comme on a l’habitude de voir. On assiste à un véritable chemin psychologique des personnages qui ont d’ailleurs plutôt des airs d’anti-héros qu’autre chose. Entre Jyn Erso qui ne veut servir que ses propres intérêts et qui semble bien peu préoccupée par la domination impériale ou encore le capitaine Cassion Andor, personnage antipathique qui a donné sa vie pour la Rébellion.

D’un autre côté on a le duo attachant Imwe et Malbus qui apportent cette once d’espoir dans ce chaos complet. Aussi complices, que complémentaires, qu’attachants, bref impossible de rester de marbre face à eux. Pour les accompagner dans ce périlleux voyage, on a K-2SO qui est indubitablement la caution humour de ce film (c’est bien la seule d’ailleurs). Ajoutez à cela un Mads Mikkelsen charismatique au possible et évidemment quelques personnages qu’on ne connait trop bien et le tour est joué (je ne spoile pas promis) !

Pour une fois 2h14 de film me paraît bien trop court pour un chef d’oeuvre pareil. Et aux vue des critiques, autant Star Wars VII avait du mal à convaincre, autant ce spin-off est une réussite sur tous les points qui vous tiendra en haleine jusqu’à cette scène finale parfaite. Difficile de mieux terminer l’année ! Mission réussie pour Rogue One qui aura réussi à nous filer des étoiles pleins les yeux !

Ma note : ★★★★★

6 réflexions au sujet de “[CRITIQUE] « Rogue One : A Star Wars Story » : Un spin-off au delà des espérances !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s