[CRITIQUE] Manchester by the sea : Parce qu’il fallait bien trouver quelqu’un qui n’aime pas le film

515533-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Toute la presse n’en a dit que du bien ainsi que les spectateurs qui semblent ravis. Manchester by the sea avait tout pour être le film de l’année et pourtant. Soit les gens ont mauvais goût, soit on a pas vu le même film. Bref dans tous les cas c’est un semi-raté. La vie de Lee bascule le jour où son frère Joe fait un arrêt cardiaque et laisse derrière lui son fils Patrick dont Lee est désormais le tuteur. Il va donc devoir revenir dans le Massachusetts pour s’en occuper et faire face à son ancienne vie brisée.

Casey Affleck, impeccable

Par contre s’il y a une chose sur laquelle on sera d’accord c’est la performance de Casey Affleck est grandiose. Un vrai plaisir de le rédecouvrir dans un rôle complexe. Ce concierge abîmé par la vie, au passé compliqué et qui n’attend plus grand chose de la vie se retrouve propulser aux côtés du neveu qu’il a vu grandir. Comment rester insensible à sa cause ? Ce rôle initialement proposé à Matt Damon va finalement plutôt bien à Casey et aux vu des nominations et des récompenses qui commencent à pleuvoir, ce ne serait pas étonantn de le voir aux prochains Oscars (même Andrew Garfield est mieux heum).

Par contre ce ne sera pas la même sauce pour Michelle Williams qui certes livre ici une très belle prestation tout en émotion sauf qu’en fait, on ne la voit pas plus que dans la bande-annonce. Dommage, parce que son personnage était tout aussi intéressant que celui de Lee. On appréciera par ailleurs la performance de Patrick, un adolescent aussi drôle qu’adorable.

Un peu trop de longueurs

Le problème du film sont ses longueurs présentes du début à la presque fin. La première partie est fastidieuse, lente et monotone. Résultat aucun moyen d’accrocher alors quand on se dit que ça va durer deux heures… Le film devient intéressant à partir du moment où on découvre le passé de Lee et pourquoi il est devenu aussi aigri et monotone. Quelques scènes attirent cependant l’attention notamment la fameuse discussion entre Lee et son ex-femme Randi et où sa carapace se fend enfin.

Bref, Kenneth Lonergan aurait mieux fait de recentrer son film sur l’essentiel et nous éviter certaines scènes totalement inutiles parce que ramasser la neige une fois d’accord mais quinze fois non merci.

Manchester by the sea est certainement ma plus grande déception de cette année. Même si Casey Affleck est fabuleux dedans, le scénario un poil faible ne l’aide pas du tout et malheureusement ça ne suffit pas pour en faire un bon film.

Ma note : ★★★★★

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s