[CRITIQUE] Jamais Contente : 1h29 de pur bonheur !

Des films sur les pré-ados et les adolescents on en a vu passé mais ça faisait bien longtemps qu’un film ne m’avait pas autant surprise autant sur le fond que sur le casting. Aurore a 13 ans, elle redouble, elle déteste les garçons, elle déteste sa petite soeur parfaite, elle déteste ses parents et elle déteste l’école bref elle n’est jamais contente. Et Jamais Contente raconte simplement mais avec justesse ce qu’est être une enfant de 13 ans. C’est-à-dire plus tellement une enfant mais certainement pas une adulte. 

357781-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un casting solaire

Ce qui émane et fait du bien dans ce film c’est cette galerie de personnages aussi originale qu’attachante. Léna Magnien est attachiante c’est-à-dire une fille qu’on adore déteste et qu’on ne peut s’empêcher d’aimer malgré ses défauts et sa mauvaise humeur ambiante parce qu’Aurore est comme toutes les filles de son âge : elle recherche le grand amour. Un amour qu’elle a bien du mal à trouver. Entre ses parents qui ont une irrépressible envie de l’abandonner en forêt, ses soeurs qu’elle ne supporte pas et sa grand-mère qui semble être son dernier réconfort, le quotidien d’Aurore est rock’n roll à l’image de cette actrice tantôt timide, tantôt déjantée. Une mention spéciale pour Alex Lutz, surprenant dans ce rôle de prof de français attachant et attentionné envers Aurore. Qu’on se le dise, on rêverait tous d’un prof comme lui. Enfin la petite bande de garçons qui accompagnent Aurore David, Tom et Areski apportent une vraie fraîcheur et un charisme à ce film.

Un film authentique

Des films sur les adolescents en crise on en a le droit chaque année mais celui-là risque bien de marquer l’esprit. Parce que c’est léger, c’est frais et surtout c’est authentique. Une bouffée d’air frais émane de ce film dès les premières secondes et que ce soit dans des dialogues sérieux ou dans d’autres totalement hilarants. Emilie Deleuze réalise ici un vrai beau film sur les adolescents et leurs petits tracas du quotidien. On rit, on sourit et on ressort de là heureux, que demander de plus ? Ah si, on en voudrait encore et encore !

Ma note : ★★★★★

Un avis sur “[CRITIQUE] Jamais Contente : 1h29 de pur bonheur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s