Critiques

[CRITIQUE] L’Ascension : Ahmed Sylla au sommet de son talent

A la veille de sa sortie, L’Ascension s’avère être déjà un succès auprès des professionnels et avec le Grand Prix et le Prix du Public au dernier Festival de l’Alpe d’Huez, cela ne fait que se confirmer. Pour son premier grand rôle au cinéma, Ahmed Sylla ne fait pas dans la dentelle et s’attaque à une histoire totalement folle mais bien vrai. Celle d’un homme qui, du jour au lendemain, décide de gravir l’Everest et ses 8 848 mètres alors qu’il n’a aucune expérience en la matière. Un rôle d’une sacré envergure pour un humoriste qui n’a peur de rien.

536088-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ahmed Sylla, la révélation

Depuis l’émission On ne demande qu’à en rire, Ahmed Sylla apparaît comme la relève des humoristes avec une bonne humeur sans faille, des vannes qui font mouche et un capital sympathie qui ne cesse d’augmenter jour après jour. Et alors que le passage de la scène aux plateaux de tournages peut s’avérer risqué, Ahmed Sylla s’en sort avec une aisance assez remarquable. Un rôle aussi physique que psychologique dans lequel l’humoriste s’est donné à 200% et ça se ressent dans chaque minute du film. On rit avec Samy, on pleure, on tremble pour lui et on se demande surtout ce qu’il lui est passé par la tête. Ahmed Sylla excelle dans ce rôle qui permet de nous faire découvrir de nouvelles facettes de sa personnalité tout en gardant cet humour qui le caractérise tant.

Autour de lui tout une pléiade de personnages dont Waly Dia et Kevin Razy qui sont très très drôles et évidemment les sherpas drôles et naturelles dont Johnny le sherpa de Samy tout le long du film. Comment ne pas tomber sous le charme de tous ces personnages qui arrivent à nous filer le sourire en un claquement de doigt.

Un feel-good movie qui fait du bien

L’Ascension c’est également l’occasion de découvrir une culture différente et des paysages à couper le souffle. C’est magistral, c’est grandiose et on se sent comme emporté par ces hauteurs sans fin. On rit beaucoup des mésaventures de Samy qui malgré son inexpérience va tout donner pour aller jusqu’au bout. On pleure un peu quand Samy pleure et on espère énormément quand il doute. Et le plus important dans tout cela, c’est qu’au final on ressort de là le sourire aux lèvres et avec la conviction certaine qu’Ahmed Sylla va faire partie des très grands comédiens des prochaines années.

Ma note : ★★★★

1 réflexion au sujet de “[CRITIQUE] L’Ascension : Ahmed Sylla au sommet de son talent”

  1. Perso j’ai trouvé que ça manquait d’action et que c’était pas hilarant même si l’histoire est pas mal
    Mais pour le premier film d’Ahmed Sylla c’est satisfaisant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s