[CRITIQUE] Lion : Un film qui manque cruellement d’émotion

Lion était annoncé depuis des mois comme l’un des films les plus bouleversants de l’année, étant même surnommé « Le nouveau Slumdog Millionnaire » et pourtant… Parfois mieux vaut éviter de ce fier à ce trop plein de ferveur envers un film car malgré une bande-annonce aux premiers abords alléchante, Lion n’arrive pas à sortir du lot et dont le taux lacrymale risque de vous énerver plus qu’autre chose.

363964-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Sunny Pawar, une petite révélation

BAFTA du meilleur acteur pour Dev Patel, on oublie bien trop le jeune Sunny Pawar qui joue Saroo jeune. Une petite bouille d’ange qui vous fait craquer dès les premières minutes et une histoire qui émeut. Ce petit garçon orphelin perdu dans Calcutta comprend bien vite qu’il ne retrouvera pas sa mère, son frère et sa soeur. Sunny Pawar nous touche par sa fougue, son sourire et son histoire. Une histoire que Saroo n’oublie pas une vingtaine d’années plus tard. Incarné par Dev Patel, l’acteur anglais tient pour la première fois la tête d’affiche ce qui lui vaut une jolie nomination aux Oscars et un pourcentage de réussite assez élevé. Dev Patel fait sans aucun doute partie de ces acteurs charismatiques dont les émotions arrivent à passer seulement par le regard. C’est puissant, c’est assez bouleversant mais à trop vouloir faire du pathos, on en fait une overdose.

Un taux lacrymal qui frise l’indécence

On l’a compris, ce film est fait pour pleurer pourtant ce n’était pas nécessaire d’en faire des caisses. L’histoire parle d’elle même et dégage assez d’émotions comme ça alors quand on y ajoute une Nicole Kidman dont la seule tâche dans ce film est de pleurer, ce n’est juste pas supportable. Parce que Nicole Kidman pleure quand elle est heureuse, quand elle est triste, quand elle est debout, quand elle est assise et nous on veut juste qu’elle arrête.

L’impact émotionnel du film est également amoindri à cause d’un problème de chronologie dans le scénario. Il aurait été plus judicieux d’ouvrir le film sur Saroo adulte qui justement replonge dans ses souvenirs au fur et à mesure, permettant ainsi au spectateur de découvrir son histoire petit à petit jusqu’à son magnifique dénouement. Au contraire, on sait tout depuis le début et résultat, on s’ennuie un peu.

On notera malgré tout la participation de Sia pour la chanson du générique de fin, sublime, tellement parlante, tellement parfaite, bref tellement Sia quoi.

Dev Patel a le potentiel pour espérer gagner son Oscar demain soir cependant il est certain que Lion ne gagnera pas celui de Meilleur Film, la faute à un trop plein de sentiments qui finissent par étouffer le film malgré la superbe histoire derrière.

Ma note : ★★★★★

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s