Critiques

[CRITIQUE] Kong Skull Island : Le mythe King Kong est bel et bien de retour

Depuis sa première apparition au cinéma en 1933, le monstre géant King Kong a bien changé et pourtant il n’a pas perdu de sa splendeur et de sa grandeur. De tous les King Kong sorti au cinéma, Kong Skull Island est probablement le plus audacieux, le plus réussi visuellement même si le scénario laisse parfois un peu à désirer. Lors qu’un groupe d’explorateurs se rendent sur une île encore inconnue au beau milieu du Pacifique, ils ne savent pas encore qu’ils viennent de s’attaquer à Kong et que les représailles risquent d’être terribles.

Un immense barnum visuel

Le moins qu’on puisse dire c’est que la bande-annonce a tenu ses promesses. C’est gigantesque, un vrai pop-corn movie qu’on savoure du début à la fin et pour cause, Kong Skull Island envoie du lourd dès les premières minutes. Avec un monstre haut de 30 mètres, il nous en fout plein les mirettes et c’est tout ce qu’on lui demande au final. Loin d’être un film intelligent, il use de tous les effets spéciaux possibles et imaginables pour créer de l’action toutes les cinq minutes. Des scènes impressionnantes il n’y a que ça entre les perturbations météorologiques entourant l’île, Kong contre les hélicoptères, Kong contre les lézards géants ou Kong contre la pieuvre géante. Ca explose, ça mitraille, ça prend feu, ça gicle du sang de partout bref, Kong Skull Island n’y va pas de main morte.

Un scénario qui ne casse pas trois pattes à un lézard géant

Soyons d’accord, le pretexte utilisé pour aller sur cette île est aussi bidon que la présence de Brie Larson dans ce film. D’ailleurs la société MONARCH n’est mentionnée dans le film que pour faire écho au Godzilla de Gareth Edwards en 2014 et la scène post-générique est là pour donner quelques indices concernant King Kong vs Godzilla qui devrait sortir vers 2019 ou 2020. Ponctuer le film de quelques petites blagues permet de faire passer au spectateur un bon moment et faire largement oublier le scénario qui est loin d’être incroyable mais au final le résultat est le même, on voulait un film d’action et bien on l’a eu et pas qu’à moitié.

Côté casting, le duo Tom Hiddleston et Brie Larson fonctionne même si la jeune demoiselle en détresse (King Kong oblige) n’est pas d’une grande utilité dans le film et à part utiliser son appareil photo elle ne fait pas grand chose d’autre mais que voulez-vous, qui dit King Kong dit forcément jeune femme en détresse. Le charisme de Tom Hiddleston ajoute du charme au film et l’humour corrosif de Samuel L. Jackson fait également du bien sans compter l’innocence de Hank Marlow qui le rend attendrissant.

Kong Skull Island ne se revendique pas comme un film intelligent mais un vrai bon blockbuster qui envoie des scènes d’action à foison comme on les aime et comme on les veut. Une véritable réussite visuelle qui se savoure sans réfléchir. Et surtout, n’oubliez pas de rester jusqu’à la fin du générique pour la scène post-générique qui vaut vraiment le coup d’oeil.

3 réflexions au sujet de “[CRITIQUE] Kong Skull Island : Le mythe King Kong est bel et bien de retour”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s