[CRITIQUE] L’Embarras du choix : Une comédie romantique un brin monotone

Eric Lavaine et Alexandra Lamy sont de retour. Après avoir joué aux côtés de Josiane Balasko dans Retour chez ma mère, la pétillante Alexandra Lamy est cette fois-ci tiraillée entre Arnaud Ducret et Jamie Bamber ou quand faire un choix sentimental entraîne des quiproquos en série. C’est sympa mais ça devient vite lassant au bout du compte malgré la fraîcheur et le sourire d’Alexandra Lamy.

Un film beaucoup trop sage

Juliette a 40 ans et ne sait toujours pas faire de choix comme depuis sa tendre enfance si bien que c’est son père et ses meilleures amies qui décident tout pour elle de sa vie amoureuse, ses vêtements, sa coiffure et ce qu’elle mange le midi. Sauf qu’un jour elle tombe sous le charme de Paul… puis d’Etienne sauf qu’elle va devoir faire un choix mais cette fois, il n’y a qu’elle qui pourra décider.

La première demie-heure du film est assez drôle, bien menée et la première scène où son ex est à deux doigts de mourir donne rapidement le ton du film, enfin presque. Parce qu’après, le film tourne beaucoup en rond pour finalement rester plutôt sage. Les gags s’enchaînent et se ressemblent alors que la double relation que mène Juliette offrait de multiples possibilités de quiproquos et de situations cocasses sauf qu’Eric Lavaine se contente de rester dans les carcans de la gentille petite comédie romantique.

Le film évite le naufrage grâce à Alexandra Lamy et cette énergie communicative. Joviale, émouvante et drôle, elle fait le job malgré le scénario faiblard. L’autre belle surprise c’est Jérôme Commandeur. Malgré un rôle qui reste assez maigre, ses quelques scènes nous offre de jolis fou rires comme lui seul a le secret. Moins convaincue en revanche pour les autres rôles notamment Sabrina Ouazani qui en fait des caisses dans ce film.

Là où Barbecue et Retour chez ma mère étaient beaucoup plus piquants, L’Embarras du choix est une comédie romantique sans saveur, qui ne prend pas de risques. Quelques scènes drôles viennent ponctuer le film qui reste assez plat dans son ensemble.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s