[CRITIQUE] The Lost City of Z : Un grand film d’aventure comme il n’en s’est jamais fait

Il y a de ces cinéastes qui sont juste là pour vous filer une claque et tout ce que vous avez à faire c’est e vous installer dans un fauteuil de cinéma, d’admirer, de sortir des « waouh » à tout bout de champ et de vous dire que ce gars est un génie. James Gray en fait définitivement partir. En adaptant le roman La Cité perdue de Z de David Grann sur grand écran, il vient tout simplement  de nous donner une belle leçon de cinéma et de mise en scène éblouissante et file au film d’aventure, un sacré coup de pied aux fesses.

L’exploration de toute une vie

The Lost City of Z c’est l’exploration de toute une vie, celle de colonel Percy Fawcett qui, pendant des décennies au XXe siècle qui, au détour d’une mission cartographique entre le Brésil et la Bolivie, mettra toute sa vie et son énergie pour trouver des races d’une civilisation plus ancienne jusque là moquée par les Britanniques. Mais cette exploration dans la jungle amazonienne n’est pas une simple quête scientifique, c’est celle aussi d’un homme, de ses valeurs et des sacrifices que tout ceci représente.

Visuellement, les scènes les plus intéressantes ne se passent pas au Royaume-Uni bien que les reconstitutions soient minutieuses et parfaites, mais bel et bien celles tournées dans la jungle. Dans une atmosphère toujours très brumeuse, James Gray film comme jamais ces paysages inexplorés, où la jungle et la nature restent les seuls maîtres à bord et où c’est à l’homme de s’adapter et non pas l’inverse. L’exploration se fait pour Percy Fawcett mais également pour le spectateur émerveillé devant de tels paysages où beauté et danger ne font qu’un. Des silences assourdissants transpercés occasionnellement par le sifflement des flèches tirées par ces civilisations reculées prêtes à tout pour défendre leur territoire. La mise en scène de James Gray surpasse tout ce que l’on a déjà pu voir, c’est somptueux et le cinéaste rend hommage à cette belle nature qui recèle bien des mystères.

Une scène finale surpuissante de beauté et de sens

Cependant The Lost City of Z c’est aussi un homme et surtout une histoire vraie. Celle d’un homme dont la soif de connaissance et de conquête est la seule chose qui le maintient en vie que ce soit en pleine jungle hostile ou sur un champ de bataille. C’est l’histoire d’un homme tiraillé entre une famille aimante et compréhensive malgré ses années d’absences et cette irrémédiable envie de retourner en Amazonie, comme une maitresse qui l’appelle et qui arrive à l’envoûter quitte à remettre en cause ses valeurs.

D’ailleurs là aussi le contraste est intéressant entre ses valeurs concernant des peuples indigènes inconnus et celles qu’il éprouve envers sa famille et notamment sa femme. Une femme doit rester à sa place de femme et obéir aux règles dictées par l’homme alors que les civilisations inconnues méritent plus de respect et de reconnaissance.

Après de nombreux échecs, Percy Fawcett se lance dans une dernière exploration en compagnie de son fils pour finalement trouver cette cité perdue qui l’obstine tant. Une obstination qui s’avéra payante des années plus tard au prix de sa vie. Et c’est là que tout le génie de James Gray intervient avec cette dernière scène en compagnie de la femme du colonel qui, sans spoiler quoique ce soit, la remet à sa place là où elle a toujours été dès le début.

Avec un casting irréprochable et le grand retour de Robert Pattinson sur les écrans, James Gray offre une aventure unique où le spectateur explore autant la nature que l’homme et sa soif de gloire, d’ambition et de reconnaissance. Un film d’aventure unique qu’il est bien rare d’admirer au cinéma et qui nous confirme que le vrai cinéma d’aventure où on a pas besoin de faire des cascades toutes les cinq minutes existe bien. Prends ça dans ta face Indiana Jones.

3 commentaires sur « [CRITIQUE] The Lost City of Z : Un grand film d’aventure comme il n’en s’est jamais fait »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s