[CRITIQUE] Going to Brazil : Un very (very) bad trip au féminin

Pour son deuxième long-métrage, Patrick Mille s’est lancé dans une sorte de Very Bad Trip 100% féminin ou quand trois jeunes filles rejoignent leur amie qui va bientôt se marier au Brésil. Un voyage pas si festif que ça quand l’une d’entre elle tue accidentellement le futur marié. Cette sorte de course-poursuite à travers les favelas est à l’image de sa bande-annonce : bordélique, grossier et certainement pas drôle. 

Un film qui part dans tous les sens

Le début du film est assez bordélique entre l’une qui se fait larguer par son mec, l’autre qui est prof et qui doit gérer les excès de colère de sa soeur avant que les trois amies s’envolent du jour au lendemain au Brésil pour retrouver leur amie qui ne leur avait pas donné des nouvelles depuis des années qui doit se marier incessamment sous peu. Le marié se fait tuer, la veuve ex-future mariée découvre qu’elle a signé un contrat de mariage stipulant qu’elle est obligée d’abandonner les droits sur son enfant à l’âge de sept ans et elle décide finalement de s’enfuir avec ses amies pour se réfugier en Guyane Française. Pour vous aussi ça fait beaucoup d’informations en même temps ? Le film part très vite dans tous les sens et au final on ne sait plus à quoi se rattacher.

Ce qui est d’autant plus dommage c’est que (attention phrase complexe à lire lentement) la fin commençait bien avant de finir comme un pet dans l’eau. Le final aurait pu être explosif mais Patrick Mille se contente d’une fin gentille alors qu’on attendait une bonne baston à base de kalachnikovs.

En ce qui concerne les dialogues qui sont d’une vacuité impressionnante, dieu merci toutes les filles ne ressemblent pas à ces quatre jeunes femmes certes très sympathiques mais qui  n’ont un langage qui ne comporte que : putain, couilles, ta mère, chatte, ta gueule et teuche. Un langage très fleuri qui est plus exaspérant qu’autre chose à écouter.

Bref, il n’y a malheureusement pas grand chose à sauver dans ce film qui a voulu s’essayer à la comédie décalée mais qui au final se plante assez royalement malgré quelques scènes qui sont plutôt réussies.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s