[CRITIQUE] Le face-à-face : Moi, Moche et Méchant 3

Mercredi dernier, le troisième opus de la saga Moi, Moche et Méchant est sorti sur les écrans. Un retour gagnant pour les studios Illumination puisque le film a signé le meilleur démarrage de l’année au box-office français. Une marque qui fonctionne toujours autant depuis sept ans maintenant cependant les avis divergent quant à ce dernier opus. Deux rédactrices du blog ont des avis divergents sur le film d’animation… c’est l’heure du face à face (non, il n’y aura pas de sang, désolé).

 

  • ROUND 1 –

Margaux – Cet opus est clairement le plus mauvais des trois. La fraîcheur et l‘humour des premiers a disparu sans compter le scénario qui ne va nulle part. Comme pour l’Âge de Glace 5, on sent que le film est fait pour renflouer les caisses et le pire c’est que cela fonctionne.

Julie – Je suis d’accord que ce n’est pas le scénario de l’année puisqu’on arrive toujours à une histoire de méchants d’un côté et de l’autre les péripéties de Gru qui tente tant bien que mal de gérer ses trois filles et sa nouvelle femme.

Mais il y a quand même de nombreux points forts dans ce nouvel opus, que ce soient les musiques, les nouveaux personnages et même les anciens. Avec The Final Countdown de Europe ou encore les musiques de Michael Jackson, il est clair que le personnage de David Marsais aka Balthazar Bratt a apporté un répertoire musical des plus jouissifs pour tous ceux aimant l’univers des années 80. Et comment ne pas apprécier Moi, Moche et Méchant dès lors où on a deux des personnages les plus adorables de tout le Septième Art, j’ai nommé Agnès et les Minions ? Dès que je les vois, je redeviens encore plus une gosse que je ne le suis déjà (j’ai eu la bouche ouverte d’admiration et de passion devant toute la scène où les Minions chantent).

Margaux – Justement le méchant de l’histoire Balthazar Bratt n’est tellement pas exploité dans le film voyons pourtant il est incroyable, il est drôle et j’avoue ses petites danses ne me laissent pas indifférentes. Sauf que là où le bas blesse c’est qu’il est noyé dans un scénario qui exploite dix mille pistes sans jamais aboutir nulle part que ce soit Lucy et son nouveau rôle de mère, le frère jumeau de Gru (qui est une aberration totale à mon avis), son renvoi de l’agence et justement ce nouveau méchant qui visiblement échappe à Gru depuis déjà quelques années.

Julie – Sur ce point là je suis d’accord, il y a un peu trop d’histoires qui s’entremêlent en même temps et je suis certaine à environ 200% que les enfants qui se trouvaient dans la même salle de cinéma que moi n’ont pas tout compris à ce qu’il se passait à l’écran, appréciant juste le fait qu’il y ai les Minions et que leurs parents leur aient payé du pop-corn. Après je pense que l’idée d’amener le frère jumeau de Gru dans le synopsis était une bonne idée (surtout le fait que le personnage soit doublé par le frère de Gad, Arié Elmaleh) mais il arrive un peu comme un cheveu sur la soupe dans l’histoire, c’est incontestable.

Moi moche et méchant fait partie des rares films que je vais voir au cinéma (en même temps à 10 euros la place comment vous dire que…?), et je ne suis jamais déçue car je retombe directement en enfance avec les yeux qui pétillent du début à la fin du film (j’avais des lunettes 3D qui faisaient un peu mal aux yeux, c’est peut être aussi pour ça).

Margaux – Mais ça c’est l’effet Moi, Moche et Méchant. On ne va pas voir un film avec un scénario mais une “marque”, une image, alors peu importe ce que les créateurs mettent dedans cela fonctionnera forcément malheureusement. D’ailleurs la caution “humour” du film c’est-à-dire les Minions a totalement été mis au second plan dans le film ce qui est dommage franchement parce que c’est justement leurs interactions avec les autres et Gru qui mettaient la touche d’humour dans le film.

Julie – Je pense qu’ils ont été là au bon moment, et parlant couramment le Minion, j’ai été ravie de les voir à chaque fois, même s’il est vrai qu’il y en a jamais assez. Mais je pense que cette mise au second plan est due à la création de leur propre spin off, donc il est possible que les créateurs n’aient pas voulu trop tirer sur la corde dans Moi, Moche et Méchant et plutôt les exploiter dans leur propre marque.

Margaux – Sauf que sans eux maintenant les Moi, Moche et Méchant semblent plus creux et moins drôles franchement le film nous décroche quelques sourires mais sans plus. Encore une fois je pense que l’intrigue du film aurait du tourner autour du méchant qui avait un potentiel humour incroyable.

Julie – Possible, mais cela aurait été peut être trop redondant s’ils avaient concentré toute l’histoire autour de Balthazar, c’est comme dans Plus Belle la vie, il y a toujours deux ou trois intrigues en même temps (c’est le premier exemple qui m’est venu en tête).

Margaux – Pas forcément regarde à un moment Gru explique que cela fait plusieurs années qu’il lui file entre les doigts. Ils auraient pu exploiter ça et leur “relation” tout comme l’agence et la nouvelle directrice. Bref même si l’idée du frère jumeau est sympa elle est vraiment mal amenée dans le film et ne colle pas avec le reste la preuve quand j’ai vu plusieurs bandes-annonces du film je comprenais pas pourquoi on parlait du méchant puis du frère jumeau je pensais que c’était deux films différents.

 

  • ROUND 2 –

Julie – J’ai trouvé les graphismes vraiment propres, surtout dans la dernière partie du film où [SPOILER] le grand robot Balthazar détruit le tout Hollywood depuis la colline et qu’il tombe de celle ci à la fin. On retrouve un effet stylistique que je ne saurais expliquer qui rendait vraiment bien, avec ce mélange entre maquette et réalisation un peu plus ordinaire.

Margaux – Je n’ai jamais eu à me plaindre pour le côté esthétique du film ils sont toujours très réussis dans l’ensemble et Moi, Moche et Méchant 3 reste un film agréable à voir il n’y a pas que du mauvais dedans (et heureusement d’ailleurs sinon ce serait bien triste). Toutefois je continue de penser que dans ce film, il y avait trop de personnages, parfois on pouvait se “perdre” entre les enfants, les méchants, les gentils, la copine… Peut-être qu’ils ont voulu mettre beaucoup trop de choses pour un seul film d’1h30.

Julie – Les personnages étaient quand même bien exposés, on savait qui était qui et je trouve que les créateurs ont le don de créer des personnages plus loufoques et excentriques les uns que les autres (la nouvelle directrice de l’agence, le faux commissaire priseur, le petit Nicolas et son fromage…).

Margaux – Oui mais au final on se retrouve avec des personnages inutiles comme ce petit Nicolas. Il y avait certains passages que même si on les avait enlevé, on n’aurait pas vu la différence dans le film. Je crois que les créateurs se sont un peu perdus et n’ont pas cherché à faire d’efforts question scénario.

Julie – Ils ont peut être plus travaillé la forme que le fond, je l’accorde. Mais il y a des personnages “inutiles” dans n’importe quel film, après c’est sur que ça n’apporte rien à l’histoire, mais ce n’est pas impossible qu’ils aient un rôle dans un des futurs spin off ?

Margaux – Oui et bien justement il serait peut-être temps d’arrêter les spin-off à tout va et creuser et user un filon parce que ça devient lourd à force déjà que les Minions c’est sympa mais sans plus… STOP A L’EXPLOITATION.

 

  • FIN DU COMBAT –

 

Alors ? Avec qui êtes vous le plus d’accord ? Qui remporte le combat ?

Un commentaire sur « [CRITIQUE] Le face-à-face : Moi, Moche et Méchant 3 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s