Critiques

[CRITIQUE] Cars 3 : Dernier tour de piste pour Flash & ses amis

 

Après un second opus oubliable – et oublié, la franchise Cars conclut à son tour sa trilogie avec Cars 3. Un épisode bien plus sombre que ses prédécesseurs, la preuve en est avec le tout premier tease sorti où l’on voyait Flash McQueen en bien mauvaise position. Alors qu’en est-il désormais ? Après plus de dix ans de carrière sur les circuits, Flash McQueen n’est plus ce qu’il était. Les nouvelles technologies ont évolué et les voitures avec, en témoigne Jackson Storm, ambitieux et arrogant, prêt à tout pour mettre le n°95 hors-course. Un dernier opus beaucoup plus posé, avec des thèmes différents et beaucoup plus sérieux. Reste à savoir si cela plaira aux plus jeunes.

La meilleure expérience à faire est d’aller voir Cars 3 avec plusieurs générations : des petits, des moyens et des grands. Est-ce que les petits se retrouveront dans ce tournant de la vie de Flash McQueen ? Est-ce que les autres trouveront ce film intéressant ou seront juste là pour tenir compagnie à leur progéniture ? Et bien il semblerait que Brian Fee ai réussi à satisfaire tout le monde.

Un travail graphique exceptionnel

Les plus jeunes se régaleront devant les courses automobiles effrénées que ce soit sur le bitume ou dans la boue. A l’aide de nouveau logiciels, les studios Disney Pixar ont insufflé une vraie vague de modernité et de graphisme impressionnant. Le travail des lumières sur les carrosseries est tout simplement exceptionnel et jamais vu dans un film d’animation. Evidemment on retrouve les principaux personnages de la firme avec Flash McQueen, ses acolytes Martin et Sally mais également de nouveaux venus que ce soit l’excentrique coach Cruz Ramirez ainsi que le nouvel ennemi du film Jackson Storm.

De nouveaux personnages qui permettent une transition sur des sujets plus sérieux et actuels et où les parents se reconnaitront beaucoup plus que les enfants. Mieux vaut arrêter sa carrière lorsqu’on est au top ou courir jusqu’à son dernier souffle ? Deux choix s’offrent à Flash McQueen : raccrocher ou continuer à se battre sur une terrain où il n’est plus le maître du jeu depuis longtemps. Un voyage initiatique où Flash McQueen délaissera son rôle de pilote pour celui de professeur comme ce fut le cas de Doc Hudson. Comme on dit, la boucle est bouclée.

Cars 3 conclut de manière logique et sans niaiserie la saga qui aura fait vrombir de plaisir les plus jeunes comme les moins jeunes depuis 11 ans. Ce film n’est peut-être pas le meilleur des Pixar mais son esthétisme et ses thèmes abordés sont définitivement ses points forts.

3 réflexions au sujet de “[CRITIQUE] Cars 3 : Dernier tour de piste pour Flash & ses amis”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s