[DEAUVILLE 2017] Adorables Ennemies : Mamie rock’n roll !

Harriet est une femme d’affaire qui a toujours tout contrôlé dans sa vie et c’est dans cette optique qu’elle décide d’engager la jeune Anne, une journaliste qui écrit des nécrologies dans le journal de la ville, afin d’écrire la sienne avant sa mort. Une demande farfelue et plus dure qu’il n’y parait, puisqu’au cours de ses recherches, Anne va se rendre compte que personne ne pouvait supporter cette femme au caractère exécrable. 

Comment réaliser une nécrologie de ce nom lorsque personne ne peut dire un mot gentil à l’égard de la défunte ? Enfin future défunte dans ce cas-là. Harriet a toujours la solution et elle est plutôt simple, s’inventer une nouvelle vie. Une sacrée aventure que va vivre Anne et Harriet qui mènera à une jolie (mais prévisible) amitié.

Shirley Maclane est délicieuse dans ce rôle de mamie aigrie qui n’a plus aucun contact avec sa fille depuis dix ans et qui veut toujours tout faire si bien qu’elle renvoie son jardinier chez lui pour pouvoir tailler les haies et qu’elle va chez le coiffeur pour se couper les cheveux elle même. Ses répliques son cinglantes et sa classe est sans pareille. D’ailleurs elle n’a pas la langue dans sa poche et d’un claquement de doigt arrive à prendre le travail de disc-jockey d’une jeune femme dans une radio. Amanda Seyfried quant à elle est tout aussi convaincante dans son rôle de petite journaliste dont les rêves sont bridés par sa peur.

Cependant le scénario est très faiblard et n’est pas à la hauteur de son potentiel. Malgré quelques rires par ci, par là, l’enchaînement se fait beaucoup trop rapidement dont cette amitié si soudaine entre Harriet et Anne alors que cette dernière ne pouvait même pas l’encadrer ainsi que cette petite fille défavorisée qu’Harriet traîne partout avec elle sans qu’on comprenne vraiment pourquoi. Ajoutez à cela la fin plus que prévisible et c’est le pompon.

Beaucoup d’incohérences dans le film (dont le titre original est The Last Word -beaucoup plus pertinent comme titre d’ailleurs) même s’il est loin d’être déplaisant à regarder ne serait-ce que pour la bande originale aux petits oignons et la prestation de Shirley Maclane, une grand-mère résolument rock’n roll !

Sortie prochaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s