[CRITIQUE] Santa & cie : Merci Papa Chabat !

Alain Chabat revêt son manteau vert et enfourche son traîneau pour nous emmener en cette fin au pays du Père Noël avec Santa & cie à quelques semaines des fêtes de fin d’année. Largement attendu depuis son dernier film contant les aventures du Marsupilami, le réalisateur revient avec un film féérique, décalé et surtout drôle (il est vrai que l’humour dans les comédies françaises se sont fait rare cette année alors autant en profiter quand il y en a) aussi gourmand qu’une bûche de Noël.

Catastrophe à quelques jours de Noël, les 92 000 lutins du Père Noël tombent malades. le seule moyen de sauver ce Noël ? Aller dans le monde des humains pour récupérer 92 000 tubes de Vitamine C. Exit le Père Noël de rouge vêtu adorant les enfants, Alain Chabat est un poil plus rabougri et très peu enthousiaste à l’idée de côtoyer le monde des humains. Se posant tranquillement sur le Moulin Rouge et après quelques déconvenues avec la police, le voilà aidé par une famille composée de Pio Marmaï, Golshifteh Farahani et leurs deux enfants. Commence alors une course contre la montre pour trouver 92 000 tubes de Vitamine C.

3698710.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un humour transgénérationnel

Là où beaucoup de réalisateurs y seraient allés au burin pour nous faire rire à tout bout de champ, Alain Chabat s’élève au-dessus des autres pour atteindre le panthéon de la comédie française. L’humour intelligent, drôle, vif et efficace et qui parle à n’importe qui. Le réalisateur n’a rien perdu de son talent en trouvant les meilleures vannes dans les plus insignifiants détails comme la scène en prison, qu’on a pu voir dans la bande-annonce, et qui se poursuit pour nous offrir une des meilleures scènes du film. L’humour fait mouche les répliques et les jeux de mots s’enfilent les unes après les autres avec simplicité et efficacité et c’est ce qui fait la force de ce film.

Il faut dire qu’Alain Chabat bénéficie d’un allié de taille avec Pio Marmaï qui fait des merveilles dans ce film ainsi que Golshifteh Farahani et leurs deux marmots à la bouille adorable et à l’innocence rafraîchissante. Et tout autour d’eux, une pléiade d’acteurs plus drôles les uns que les autres (Le Palmashow !) et une scène finale où les guests pleuvent à n’en plus s’arrêter. Et une fois de plus, le réalisateur nous rappelle à quel point il n’a pas perdu la patte et qu’il se place aisément parmi les meilleurs réalisateurs français.

Voilà bien longtemps qu’un film de Noël n’avait pas autant respecté la tradition de cette légende. Amenant légèreté et l’humour des Nuls avec lui, Alain Chabat nous offre sous le sapin une comédie familiale, généreuse, hilarante et pleine d’amour comme il nous en manquait ces dernières années. Merci Papa Chabat !

Santa & cie d’Alain Chabat. Avec Alain Chabat, Golshifteh Farahani, Pio Marmai… 1h35
Sortie le 6 décembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s