Critiques

[CRITIQUE] Horse Soldiers : Chris Hemsworth le guerrier

Chris Hemsworth terminait 2017 en exterminant l’ennemi d’un simple coup de foudre (au sens littéral du terme) et commence 2018 à dos de cheval, arme à la main, prêt à abattre un groupe de Talibans suite aux attentats du 11 septembre. Une histoire vraie passée longtemps sous silence et qui trouve désormais un peu de reconnaissance dans le premier film de Nicolai Fuglsig et qui nous offre un sacré film de guerre.

Horse_Soldiers

Quelques semaines après les attentats qui ont touché les tours du Wolrd Trade Center, 12 militaires (les premiers) des « Bérets verts » sont envoyés à la frontière afghane pour s’allier à un groupe armé afghan pour renverser le régime taliban. Outre la mission périlleuse qui les attend, c’est seulement à dos de cheval, arme à la main, que ces douze cavaliers vont devoir affronter des talibans armés jusqu’aux dents. Défiant toute raison et probabilité, cette mission sera menée à bien en trois semaines sans aucune perte américaine. Une histoire aussi vraie qu’elle semble plus qu’incroyable. Pour mener à bien cette mission on retrouve à sa tête Chris Hemsworth dont le charisme et la carrure sont faites pour ce rôle. On regrettera peut-être (sûrement même) un Michael Shannon absolument effacé dans ce film et un Michael Peña dont on se demande bien comment il a pu atterrir là-dedans. Il n’empêche que Nicolai Fuglsig nous en donne pour notre argent de la première à la dernière minute – et notamment dans la dernière partie du film qui n’a pas à rougir des plus grosses productions américaines.

HS-13695.dng

Horse Soldiers aurait pu prendre le risque de virer dans le patriotisme bourratif que les films américains aiment tant nous offrir avec plus ou moins de finesse (le prochain Eastwood risque de nous en faire bouffer à tout va) mais l’évite habilement en préférant se concentrer sur la relation qui va se tisser petit à petit entre les américains et les afghans. Une relation d’abord houleuse avant de finir sur une note bien plus positive même si cette alliance n’est qu’éphémère comme le dit le général Dostum : « Si vous restez vous devenez des ennemis, si vous partez vous serez considérés comme des lâches ». Un aspect politique finalement que très peu abordé dans le film, préférant s’attarder sur le champ de bataille.

VTM34J23JZA35LNA2YZUNCIAGA

Cependant à vouloir trop faire un film de guerre pur et dur, le réalisateur en oublie ses personnages pour finalement nous offrir une galerie de personnages plutôt fades et creux, sans connaître leurs ressentis durant ces trois semaines éprouvantes excepté la transformation à l’écran de Chris Hemsworth soldat à Chris Hemsworth guerrier. Aucuns liens ne sont faits entre les différents protagonistes laissant ainsi quelque part comme un vide dans le film.

Pour son premier film, Nicolai Fuglsig peut se vanter d’avoir réussi un film visuellement assez léché, au casting efficace malgré un scénario et des intentions un peu faibles, ne laissant ainsi que peu paraître l’aspect héroïque de ces 12 cavaliers.

3 étoiles

Horse Soldiers de Nicolai Fuglsig. Avec Chris Hemsworth… 2h10
Sortie le 31 janvier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s