Focus

[PORTRAIT] Timothée Chalamet : Le it-boy de 2018

Encore inconnu au bataillon l’année dernière (malgré ses apparitions dans Interstellar et la série Homeland entre 2012 et 2014), Timothée Chalamet est sur le point de devenir le it-boy du grand écran. À seulement 22 ans, le jeune homme à la gueule d’ange peut se targuer d’attirer tous les regards – et au passage la plupart des récompenses – pour son rôle d’Elio dans le déjà acclamé Call Me By Your Name (dans les salles obscures françaises le 28 février prochain).

chalamet-ouv_r001-001hd

En lice pour rafler la statuette dorée du meilleur acteur lors de la prochaine cérémonie des Oscars, le mi-frenchie (de par son père) mi-américain frappe un grand coup en devenant le second plus jeune acteur à être nommé dans cette catégorie (il faut remonter à 1939 avec Mickey Rooney pour Babes in arms) et va surtout devoir se frotter aux meilleurs : Gary Oldman, Daniel Day-Lewis, Daniel Kaluuya et Denzel Washington – rien que ça -. Et même si le garçon ne la chope pas cette statuette dorée, le fait de se retrouver au milieu de ces monstres du cinéma nous prouvent qu’il en a sous le pied et qu’on risque de le revoir encore beaucoup. Et pour cause, en France c’est dans Call me by your name et Lady Bird (sortis simultanément) le 28 février prochain ainsi que dans Hostiles – en compagnie de Christian Bale et Rosamund Pike – au mois de mars prochain qu’on le retrouvera. Le jeune homme incarnera aussi le roi Henry V dans The King ainsi que dans Beautiful Boy aux côtés de Steve Carell et Will Poulter.

Baignant dans une famille à la fibre artistique, Timothée fait ses armes à la prestigieuse LaGuardia High School of Music & Art où il devient notamment ami avec l’acteur Ansel Elgort. Avant Interstellar et Call me by your name, le jeune homme fait de timides débuts dans Men, Women & Children ainsi que dans des films indés (Beyond Lies, One and Two et Miss Stevens). Et s’il ne s’adonne pas à sa passion du rap sous le nom de Timmy T, il fait un petit passage à la télé dans le téléfilm Un mariage de raison, New York Police judiciaire et Royal Pains.

Une filmographie plutôt maigre en soi et pourtant désormais on ne parle plus que de lui et parfois pas forcément pour les bonnes raisons. Alors que le scandale Woody Allen était de nouveau alimenté par une interview télévisée de sa fille adoptive Mia Farrow dans laquelle elle l’accuse d’attouchements sexuels, c’est son prochain film A Rainy Day qui est en péril puisque toutes les studios l’abandonnent et le projet risque même de ne jamais voir le jour (alors qu’une sortie courant 2018 était prévue). Un scandale que Timothée Chalamet gère avec intelligence en postant une déclaration sur son compte Instagram dans laquelle il annonce reverser l’ensemble de son cachet à plusieurs associations dont Time’s up, le centre LGBT de New York ainsi que le réseau national Rainn de lutte contre l’inceste, le viol et les abus sexuels.

Capture d_écran 2018-02-25 à 16.48.14

Une bombe désamorcée rapidement par le jeune homme qui en plus d’être diplomate possède une innocence contagieuse. Que ce soit dans les talk-show américains, durant les Q&A ou en interview, le garçon reste égal à lui-même avec la spontanéité d’un garçon de 22 ans qui ne réalise pas encore l’engouement autour de sa personne. Que ce soit aux Etats-Unis ou en France où il alterne français et anglais (étant plus à l’aise dans sa langue natale) et absolument incapable de rester immobile sur son siège, le jeune homme séduit par ce trop plein d’énergie et n’hésite jamais à faire rire le public lors de ses nombreux discours de remerciements qu’il a déjà fait et notamment celui qu’il a fait à Palm Spring où il n’a pas hésité à remercier la femme d’Armie Hammer (son acolyte dans Call me by your name) : « Et un merci tout particulier à la femme d’Armie, Elizabeth Chambers qui est aussi présente ce soir […] et  qui m’a laissé grimper sur son mari pendant deux mois ».

« Je te suis reconnaissant pour ta bienveillance, tes conseils et ton amitié. Avoir quelqu’un d’aussi talentueux que toi à mes côtés, être un mentor pour moi ces deux dernières années est quelque chose de précieux pour moi. » Timothée Chalamet à propos d’Armie Hammer.

40b6725229eb407d8e0ac2ca3eeffd0f

Une partie de sa personnalité qui contrebalance totalement sa manière d’être totalement terre-à-terre quant au métier d’acteur. Lors d’une récente interview téléphonique avec l’auteur/compositeur/interprète Frank Ocean, le jeune homme de 22 ans confie ses envies d’écrire réaliser tout en restant réaliste.

‘’Je veux faire d’autres choses créatives […] mais surtout écrire et réaliser. Mais il faudra que je sois patient pour ça.’’

Avec un sans-faute depuis le début, Timothée Chalamet a toutes ses chances de le rafler cet Oscar et même si la récompense n’est peut-être pas pour tout de suite, il y a fort à parier que cette belle gueule va se faire rapidement une place de choix dans le paysage cinématographique (si ce n’est déjà fait).

003

2 comments on “[PORTRAIT] Timothée Chalamet : Le it-boy de 2018

  1. Yes ! Merci pour ce partage 🙂

  2. Ping : [PORTRAIT] Armie Hammer : Le mésestimé d’Hollywood – On se fait un ciné ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :