Cannes 2018, Critiques, Festivals

[CANNES 2018] Monsieur : Les choses les plus simples sont souvent les meilleures

Premier long-métrage pour la réalisatrice indienne Rohena Gera où on en attendait pas forcément grand chose de cette apparente romance indienne mais parfois comme on dit, les choses simples sont souvent les meilleures. Une histoire d’amour comme il s’en fait des dizaines aussi bien au cinéma qu’à la télé et pourtant Monsieur a le mérite de dégager une douceur presque salvatrice, les sourires sont au rendez-vous en fin de séance.

Ratna est domestique chez Ashwin, le fils d’une riche famille de Bombay. En apparence la vie du jeune homme semble parfaite, pourtant il est perdu. Ratna sent qu’il a renoncé à ses rêves. Elle, elle n’a rien, mais ses espoirs et sa détermination la guident obstinément. Deux mondes que tout oppose vont cohabiter, se découvrir, s’effleurer.. Alors de cette romcom il serait bien plus facile d’en tirer ses défauts que ses qualités – des dialogues écrits à la truelle tout comme un scénario digne des meilleurs téléfilms de début d’après-midi (et croyez-le ou non ce n’est pas forcément une mauvaise chose) mais au fur et à mesure du film, force est de constater que Rohena Gera réussit à nous embarquer dans l’aventure de ces deux personnages que tout oppose. La collision entre deux mondes que tout oppose et qui finit forcément par se rapprocher – on aime quand les histoires d’amour se terminent bien -. La réalisatrice crée l’empathie pour ses personnages entre Ratna, domestique pleine d’espoir pour sa petite soeur et dévouée à son patron, un homme bien loin des clichés du patron tyrannique – bon ok le cliché du patron qui tombe amoureux de sa bonne on le connait certes -.

Très rapidement oubliable et se rapprochant plus d’un bon téléfilm que d’un mauvais film, Monsieur nous prouve finalement qu’il nous en faut peu pour être heureux et nous filer un peu de baume au coeur dans un monde bien pourri en ce moment. Une jolie ode à l’amour qui nous fait vraiment du bien et qui se laisse déguster comme une bonne grosse confiserie. 

3 étoiles

Monsieur de Rohena Gera. Avec Tillotama Shome, Vivek Gomber… 1h39
Sortie en décembre

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s