Critiques

A Star is born : Une alchimie renversante

Il y a d’abord eu William A. Wellman en 1937, puis George Cukor en 1954 et Frank Pierson en 1977. Près de quarante ans plus tard c’est au tour de Bradley Cooper de se placer derrière la caméra pour la première fois de sa carrière. Celui qui s’est fait un peu plus rare sur nos grands écrans depuis 2015 (« American Sniper », « À vif ! ») excepté quelques apparitions dans « War Dogs » et « 10 Cloverfield Lane » en 2016; fait un retour fracassant avec ce qui est donc une nouvelle version du désormais cultissime « A Star is born ». Réalisateur, acteur principal, scénariste et également producteur, Bradley Cooper est sur tous les fronts pour cette tragédie hollywoodienne qui a tout pour filer direct aux Oscars même s’il est – bien – loin d’être parfait.

Star de country sur le déclin et plus attiré par les bouteilles d’alcool et les médicaments que par l’adrénaline de la scène, Jackson Maine rencontre la jeune et très prometteuse Ally avec qui une incroyable histoire d’amour commence. Alors qu’elle prend du galon dans le métier et devient LA star du moment, la carrière de Jackson va de plus en plus mal et ce dernier met rapidement péril autant son couple que la carrière de sa femme. 

Le film démarre sur les chapeaux de roue. Le coup de foudre frappe sans prévenir, Jackson Maine tombe éperdument amoureux d’Ally et de sa voix en or. La première partie du film embrasse la romance avec ferveur et excitation, tout comme les sentiments naissants entre eux. On tombe à notre tour amoureux de ce couple qui transcende l’écran de par leur alchimie mais encore plus – et surtout – lorsque les deux se retrouvent sur scène avec une mise en scène dynamique – bravo Cooper – et un score au petit oignons. Mais peut-être que finalement tout va trop vite dans le film, si bien que la première partie condense assez rapidement les préambules de leur relation avec énergie pour laisser une deuxième partie beaucoup plus faible. Déjà de par un scénario connu – une étoile née, une autre meurt – et qui ne fait qu’effleurer des pistes de réflexion qui auraient pu être intéressante : l’amour toxique, l’émancipation de la femme vis-à-vis de son mari, la pression que met l’industrie musicale pour « formater » ses stars… 

Cependant Bradley Cooper nous avait prévenu, « A Star is born » est avant tout une histoire d’amour. Et c’est qu’il arrive à nous transporter dans les moments de joie comme les moments de peine, non pas dans leur vie quotidienne mais bel et bien sur scène. Autant la plupart des scènes ne montrent pas énormément d’intérêt, autant celles où Lady Gaga chante sont absolument transcendantes (notamment la scène de fin bouleversante de justesse). Ce qui nous fait arriver au second point de ce film, les prestations de nos têtes d’affiches. Bradley Cooper surpasse le film avec sa dégaine d’ancienne star déchue et son regard perçant où toutes les émotions transparaissent. Le naturel de Lady Gaga est plus agréable et rafraichissant dans la première partie que dans la seconde avec ses artifices et ses tenues extravagantes – peut-être justement parce qu’on a l’habitude de la voir dans ce registre -. Sam Elliott qui incarne le frère de Jackson tient ici probablement son plus beau rôle tout comme les autres seconds couteaux dont le père d’Ally et sa bande de chauffeurs et leur humour communicatif. 

Les amateurs de love story seront servis quant à ceux qui auraient souhaité un film avec un peu plus de fond, ils devront passer leur tour car « A Star is born » est finalement aussi sincère qu’il est extrêmement convenu. 

A Star is born de Bradley Cooper. Avec Bradley Cooper, Lady Gaga, Sam Elliott… 2h16
Sortie le 3 octobre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s