The Old Man and The Gun : Tchao l’artiste ?

Changement de registre complet pour David Lowery. Celui qui nous avait bouleversé avec A Ghost Story en 2017 est revenu en ce début 2019 avec un film d’un tout autre genre. The Old Man and The Gun ou l’histoire vraie de Forrest Tucker, criminel récidiviste qui, à 78 ans, n’a ni perdu de son charisme ni son envie de braquer des banques avec charisme et panache. Un film résolument plus léger que son précédent mais tout aussi sympathique.

Depuis les années 30, Forrest Tucker cumule probablement autant de cambriolages de banques que d’évasions. Ce personnage incroyablement charismatique est ce qui a poussé David Lowery a en faire un long-métrage. Et soyons honnêtes, des octogénaires charismatiques on en connait plus de masses alors quand on apprend que c’est la légende Robert Redford qui campera le rôle de ce gentleman cambrioleur on ne peut qu’approuver, encore plus lorsque ce dernier nous annonce prendre sa retraite. Car The Old Man and The Gun est tout sauf le film de casse attendu, non c’est avant tout une véritable lettre d’amour à Robert Redford. La caméra tombe amoureuse de l’acteur si bien que le spectateur est forcé à son tour de tomber amoureux. À vrai dire, comment ne pourrions pas tomber sous son charme ? Muni de son chapeau et sa mallette, ce dernier est à l’image de Forrest Tucker : aussi intemporel que chic. C’est d’ailleurs ce qui a permis à ce septuagénaire cambrioleur de réussir la plupart de ses coups : sans jamais sortir une arme, ce dernier en est toujours ressorti les poches pleines grâce à une confiance à toute épreuve et un sourire charmeur. Il faut dire que le bonhomme prenait ces petites escapades pour un jeu dans lequel l’aspect financier n’avait finalement peu d’intérêt. 

Au coeur de l’Amérique des années 70, David Lowery sublime son film d’un grain propre aux films de cette époque et n’hésite pas à prendre son temps avec l’histoire. Quitte à ce qu’il ne soit pas grandiose (que ce soit dans les cambriolages ou la course-poursuite) mais une comédie policière extrêmement douce et finalement incroyablement bienveillante envers son antagoniste charmeur. On regrettera cependant quelques longueurs, un policier (Casey Affleck) qui n’a finalement aucune utilité tout comme le peu de présence à l’écran de Danny Glover et Tom Waits mais qu’à cela ne tienne, nous on est retombés sous le charme de Robert Redford qui signe là une partition aussi drôle que touchante.

On ne sait pas si Robert Redford a définitivement pris sa retraite (et au fond de nous on espère que non) mais si The Old Man and The Gun devait réellement être son dernier film alors le bonhomme peut en sortir la tête haute. Notre seul regret ? Que le film n’ai pas été diffusé sur grand écran parce qu’une légende comme Robert Redford méritait au minimum un grand écran pour lui tout seul.

The Old Man and the Gun de David Lowery. Avec Robert Redford, Casey Affleck, Sissi Spacek…1h33
Disponible sur Amazon Prime Video

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s