Le vent de la liberté : Vol au-dessus du rideau de fer

Plus adepte de la télévision et de la comédie, le réalisateur Michael Bully Herbig s’est essayé à un nouvel exercice et pas des moindres : celui du drame reposant sur des faits réels et quelle histoire… En 1979, deux familles allemandes de l’Allemagne de l’Est traversent la frontière à bord d’une montgolfière pour rejoindre l’Allemagne de l’Ouest. Une histoire incroyable aussi fabuleuse qu’elle était extrêmement risquée à l’époque. Avec Le vent de la liberté, le réalisateur rend un vibrant hommage au courage – et à la folie – de ces deux familles.

Disney avait déjà adapté cette histoire au cinéma avec La nuit de l’évasion en 1982 (sorti en DVD en 2004 chez nous). 37 ans plus tard cette histoire refait surface sur nos grands écrans avec un thriller calibré et efficace du début à la fin. 

Le problème avec les films basés sur des faits réelles est que nous connaissons déjà son dénouement. Ici donc nous savons d’ores et déjà que les deux familles vont réussir à traverser la frontière après un premier échec. Pourtant le réalisateur arrive à installer un climat de tension et cela dès les premières secondes grâce à un scénario intelligent qui se débarrasse du superflus pour se concentrer sur cette mission : la fabrication de la nouvelle montgolfière après que la première ai été détruite. Et pour appuyer son histoire, le film peut compter sur un montage efficace surtout dans sa dernière partie pour en devenir presque frénétique et le travail du son accentuant graduellement l’angoisse qui naît au sein de ces familles qui se savent désormais traquées par la Stasi.

Le film est en apnée durant deux heures (la durée pouvait sembler rédhibitoire et laisser craindre de nombreux temps morts) alors que l’étau se resserre. Visuellement, Michael Bully Herbig n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il a mis en place de véritables montgolfières fidèles aux originales pour ses scènes d’évasion. Une caméra qui réussit à sublimer la grandeur de ces engins, leur beauté mais aussi leur fébrilité. Car ce qu’on retient de ce film est la conviction qu’avait ces deux familles pour quitter une Allemagne de l’Est oppressée et offrir à leurs enfants un avenir meilleur et libre alors que le projet, en plus d’être insensé, est d’une dangerosité sans nom ; les parents risquant la prison et le placement de leurs enfants en foyer. Pourtant un enchaînement d’heureux hasards auront permis aux familles Wetzel et Strelzyk de s’échapper et de couler des jours heureux en Allemagne de l’Est.

Solide thriller à la tension permanente, Le vent de la liberté est un vibrant hommage au courage de ces deux familles et nous rappelle à quel point la liberté – sur tous les plans – est plus que nécessaire pour qu’un pays survive et ne se déchire pas. 

Le vent de la liberté de Michael Bully Herbig. Avec Friedrich Mücke, Caroline Schuch, David Kross… 2h06
Sortie le 10 avril

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s