Yesterday : A Day in the Life pour Jack Malick

Danny Boyle, le grand réalisateur anglais notamment derrière les Trainspotting, est de retour avec Yesterday. Une fiction musicale au concept original portée par Himesh Patel, qui met à l’honneur l’héritage laissé par l’immémorial groupe Les Beatles. Une idée inédite pour un film rafraîchissant et sympathique, un film aux bonnes ondes qui va remettre de la pêche dans votre esprit en ce début d’été caniculaire.

Mais où sont passés les Beatles ?

L’idée est simple et diablement efficace. Le spectateur suit l’histoire de Jack Malik, un jeune musicien qui galère à se faire connaître. Après une coupure mondiale d’électricité il est le seul à se souvenir de l’existence des Beatles. Toute trace de leur discographie à disparue, jusqu’à leur existence, même sur internet. Les Beatles n’ont jamais existé et Jack est le seul à se souvenir des différentes chansons de leur carrière. Grâce à sa mémoire il tente de récréer leurs sons pour devenir célèbre et accéder à son rêve. L’idée est donc novatrice et véritablement divertissante, tel le fantasme de n’importe quel musicien de pouvoir s’approprier les chansons qui ont fait la gloire du groupe anglais, en être tout simplement l’inventeur, d’être Les Beatles. 

yesterday-2

Danny Boyle est de retour dans son pays avec un casting très britannique qui permet notamment l’apparition remarquée de Ed Sheeran dans son propre rôle. Yesterday est une comédie pop très rythmée, portée par une âme personnelle et positive. Une comédie simple, humaine, qui redonne une pêche d’enfer et ramène Les Beatles sur le devant de la scène. Danny Boyle permet donc de rappeler l’importance du groupe, son impact durable sur la culture populaire, également dans le monde de la musique. Yesterday joue avec la célébrité passée des Beatles, est une comédie ultra agréable et intelligente, offrant des vannes très bien écrites, et permet également de dénoncer le fonctionnement de l’industrie musicale actuel.

Hey Dude

Yesterday est aussi l’occasion de porter une regard scénique et critique sur l’état actuel de l’industrie musicale. Danny Boyle n’oublie pas de critiquer la manière dont sont gérés aujourd’hui la musique et les artistes, de mettre en exergue comment les musiciens sont contrôlés par les producteurs et les sponsors et comment leur œuvre peut-être dénaturée et transformée. Une idée qui s’illustre parfaitement quand Ed Sheeran propose à Jack de transformer Hey Jude, la célèbre chanson des Beatles, en Hey Dude, pour un rendu plus commercial. Une petite séquence drôle qui permet de mettre en lumière la condition actuelle de l’industrie musicale. Le personnage interprété par Kate McKinnon est également une caricature sympathique, presque attachante, du producteur véreux à la recherche de profit. Bref, Yesterday ne se veut pas qu’une comédie revigorante mais également un constat du commerce actuel de la musique.

yesterday-film

La mécanique du film fonctionne à la perfection, la première partie étant la plus réussie. Celle où Jack tente de se rappeler des tubes des Beatles, où il sort de sa relative précarité pour mettre les pieds à Hollywood, où le petit guitariste devient un génie. L’opposition entre le caractère du personnage presque timoré, et le monde extravagant dans lequel il atterri fonctionne parfaitement. Cette partie à plus d’intérêt, elle met en lumière la complexité de devenir célèbre, que le talent est une chose, mais qu’il faut aussi avoir une créativité nouvelle pour exploser, pour devenir plus qu’un simple guitariste. Yesterday rappelle aussi le talent des Beatles qui se sont hissés parmi les très grands. On regrettera simplement une conclusion qui fait office de happy-end relativement clichée, dominée par un manque cruel d’inventivité, résolvant tous les problèmes du protagoniste avec un léger pathos. Un dénouement banal, assez naïf, qui permet néanmoins un touchant hommage à John Lennon.

Le nouveau Dany Boyle repose sur un concept des plus salvateurs et originaux. L’idée est géniale, le film chaleureux et humain, mais la mise en scène du cinéaste manque de personnalité et de créativité, surtout dans cette happy end lourdingue.

Yesterday de Danny Boyle. Avec Himesh Patel, Lily James, Ed Sheeran… 1h57
Sortie le 3 juillet

Un commentaire sur « Yesterday : A Day in the Life pour Jack Malick »

  1. Même avis sur la fin décevante, alors que le film se tenait très bien jusqu’au rooftop. Dommage car en effet, l’alliage de comédie romantique et la fibre rock de Boyle (j’adore le flash-back sur Wonder wall) est très bien distillé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s