[DEAUVILLE 2019] Tout peut changer, Et si les femmes comptaient à Hollywood ? : Sois belle et tais-toi

Ce n’est que récemment que la place de la femme dans l’industrie cinématographique commence à réellement intéresser la société et est enfin considéré comme un problème auquel il est plus qu’urgent de trouver une solution. Évidemment les mouvements #MeToo, #BalanceTonPorc, Time’s Up ont ouvert une voie mais cela est-il suffisant ? L’année dernière le Festival de Cannes avait promis plus de parité en signant la charte 50/50, s’engageant à ce que d’ici 2020, la parité entre hommes et femmes soit respectée. Un petit pas pour la femme, un grand pas pour la société ? Pas si sûr et le documentaire Tout peut changer, Et si les femmes comptaient à Hollywood ? nous le rappelle que trop bien.

Un article par ci, une intervention télévisée par là… montrer que l’inégalité entre hommes et femmes au sein de l’industrie cinématographique n’est pas une mince affaire. On a d’ailleurs toujours cette terrible impression de donner un coup d’épée dans l’eau. Cette fois, le réalisateur Tom Donahue (déjà habitué des documentaires avec en 2015 Thank You for Your Service) s’est emparé de ce délicat sujet avec l’aide d’intervenantes de haut niveau, que ce soit Geena Davis, Sandra Oh, Cate Blanchett, Natalie Portman, Patty Jenkins… L’occasion pour toutes ces femmes de faire part de leurs expériences, de leur ressenti en tant que femme dans ce milieu encore majoritairement masculin et ce qu’il faut faire pour bouger enfin les lignes. Un sujet qui nous tient particulièrement à coeur ici et qu’on avait déjà évoqué notamment dans cet article mais ce documentaire est l’occasion de décortiquer un peu plus la situation et de montrer pourquoi ce documentaire est absolument indispensable et peut-être une pierre angulaire de ce changement tant attendu et nécessaire.

Tout commence par un travail de déconstruction à faire, la déconstruction d’une société patriarcale. Une société où, depuis des décennies, la femme est considérée comme une menace. Une menace à partir du moment où le cinéma est devenu parlant. En effet, il est intéressant de noter qu’à l’époque du muet, les femmes étaient pionnières et ce sont les femmes qui ont construit Hollywood. Depuis, a place de la femme est de plus en plus minimisée que ce soit devant ou derrière la caméra. 

Déconstruire une image sexiste

Le cinéma et la télévision sont les premières choses qui construisent une personne dans sa façon d’agir, de penser, de parler… Une éducation mais également une image renvoyée aux petits garçons comme aux petites filles. Si la femme est montrée comme un simple objet du désir, alors elle renverra forcément cette image aux yeux des autres dans la réalité. Un simple jeu de cause à effet qui, pendant des années, a érigé la femme selon les désirs et les besoins des hommes à travers sa façon de parler, de penser, de s’habiller et d’agir. Il faut dorénavant détruire les structures qui ont été crée pour les femmes, qu’elles se libèrent de ces places préconçues de petite amie de, femme de, potiche du groupe… afin de donner une autre image, celle qu’une femme peut faire autant de choses qu’un homme, être celle qu’elle veut que ce soit à la télévision, au cinéma et donc dans la vraie vie. 

Laissez-nous échouer

Le documentaire met en exergue bon nombres de problèmes qui subsistent dans l’industrie cinématographique à savoir l’importance des voix féminines. Des femmes qui passent toujours par l’approbation d’un homme que ce soit une actrice dont les seins sont jugés pas assez gros, une autre dont on lui dit de feinter les règles de cette façon… Cette approbation perpétuelle mène à un véritable problème, outre le regard de ses pairs (qui sont pour la majorité à la tête des studios et des pyramides de financements) , la femme n’a pas le droit d’échouer, elle ne peut pas faire ses preuves contrairement à un réalisateur qui, s’il échoue une fois, aura l’occasion de ré-essayer. Il est plus simple de donner one shot à une réalisatrice sachant pertinemment qu’il est rare qu’elle réussisse car la société patriarcale dans laquelle elle vit lui fera vite comprendre qu’elle n’ira pas plus loin. Mais au-delà de ces problèmes auxquels il est plus que temps de trouver des solutions, ils sont surtout symptomatiques de toute une société qui ne se cantonne pas qu’au cinéma -mais là n’est pas la question même si ce vaste sujet mériterait encore bien d’autres documentaires -. 

Avec des intervenantes qui font figure de proue dans ce mouvement de contestation féministe (Cate Blanchett, Reese Withherspoon, Meryl Streep, Sandra Oh, Geena Davis…) Tout peut changer nous rappelle, de manière flagrante, qu’il y a encore énormément de travail à faire. Ça avance certes, mais très doucement, trop doucement; et il est temps pour nous les femmes de se lever et de se défendre, de montrer qu’on est autant capables que les hommes et que oui, les femmes comptent.

Tout peut changer, Et si les femmes comptaient à Hollywood ? de Tom Donahue. Avec Geena Davis, Cate Blanchett, Meryl Streep… 1h35
Sortie le 8 janvier 2020

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s