Matthias et Maxime : Mes amis, mes amours, mes emmerdes

À peine sept mois après Ma Vie avec John F. Donovan – qui n’a pas rencontré son public -, Xavier Dolan revient avec un nouveau film mais aussi dans une nouvelle dynamique. Celui qui en est déjà à son huitième film à tout juste 30 ans arrive à une période charnière de sa vie qui se ressent dans son nouveau film, Matthias & Maxime, et surtout dans le personnage qu’il incarne : Maxime. Dans un film beaucoup plus intime et tout aussi personnel que le reste de sa filmographie, il s’attarde sur d’autres sujets qui lui tiennent à cœur.

De l’alcool, de la weed, une bande de potes, c’est tout ce qu’il fallait pour que la soirée soit parfaite. Ils s’amusent et aiment se chambrer. Après avoir perdu un pari, Matthias est obligé de jouer dans le film amateur tourné par la sœur de son ami avec Maxime. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que pour les besoins de ce court ils vont devoir s’embrasser. Un baiser d’apparence anodin mais qui aura des répercussions sur les deux amis mettant en péril leur amitié, leur cercle social et remettant en question toutes leurs certitudes.

Qui dit Festival de Cannes dit forcément Xavier Dolan. S’il n’était pas prêt l’année dernière puisque Ma Vie avec John F. Donovan est reparti en montage, 2019 signait son retour sur la Croisette. Une Croisette divisée (comme souvent) mais quand même moins qu’avec Juste la fin du monde. Ironie du sort, c’est ce dernier qui a été primé alors que le cinéaste est reparti bredouille (ce qui n’était pas arrivé depuis 2012 avec Laurence Anyways) cette année. Il faut dire que pour la première fois, Xavier Dolan s’éloigne de ses thématiques de prédilections. Si les relations houleuses entre mère et fils sont présentes, elles sont ici relayées au second plan. Le cinéaste semble s’être assagi et s’inspire de ses amis, ceux qui l’entourent depuis le début. Une amitié mise à rude épreuve après un baiser entre Matthias et Maxime. Maxime part bientôt pour l’Australie, Matthias quant à lui mène une brillante carrière mais semble perturbé par ce baiser si bien que par pudeur, il va préférer s’éloigner de cette bande de potes, quitte à les blesser.

Ce qui frappe de suite dans le film, c’est sa simplicité. Ce qui faisait une des caractéristiques du cinéma de Dolan (caractéristique autant apprécie que détestée), c’était sa certaine propension à exagérer. Loin d’être un terme péjoratif puisque c’était sa signature, ses longues scènes musicales avec ralentis et touti quanti à la « Wonderwall » dans Mommy ou « Stand by me » dans Ma vie avec John F. Donovan. À se demander si ce huitième film ne serait pas le film de la maturité ou en tout cas un film qui marque un tournant dans la carrière du jeune homme. Matthias & Maxime est un film beaucoup plus doux, en contradiction avec l’habituelle agressivité. L’idée est celle de filmer des potes avant tout. L’amitié est forcément une forme d’amour. Et comme tout sentiment, il entraîne des extrêmes, qui se dénotent dans le film par l’excès de violence de Matthias. Paradoxalement, tout est une question de non-dits et de silences. Chacun pense, chacun veut dire quelque chose mais les mots ne sortent pas, à l’image du discours de Matthias lors de la fête de départ de Maxime, des mots bafouillés, signe d’un malaise grandissant.

Cependant, Xavier Dolan n’oublie pas pour autant ses problèmes relationnels avec la figure maternelle. Et c’est avec un immense plaisir qu’on retrouve Anne Dorval pour un rôle mineur mais où elle brille. Une image qui contraste totalement avec celle qu’elle avait dans Mommy : celle d’une mère bien apprêtée sur ses talons hauts et son maquillage outrancier. Dans Matthias & Maxime, c’est une femme malade, fatiguée et en colère contre son fils. Ce n’est jamais explicité dans le film mais on devine aisément que Maxime part en Australie pour s’éloigner de sa mère (tout comme l’a fait son frère qui ne répond plus jamais à leurs appels). Le cinéaste se débarrasse donc de certaines des choses qui faisaient son cinéma, mais d’autres demeurent, comme éternelles. Tout comme cet amour indéfectible pour la musique pop qui anime chacun de ses films pour de vrais moments d’euphorie. Quelle surprise d’entendre et de voir Xavier et ses amis chanter et danser sur une chanson d’Amir ! Une vraie bouffée d’air frais.

Visuellement, on retrouve toujours autant l’art et la maîtrise de Dolan derrière la caméra. Il sait ce qu’il doit filmer, où et comment. Que ce soit des plans statiques lors du baiser entre Matthias et Maxime, un plan qui renvoie justement à celui-là où les deux garçons reprennent les mêmes positions dans un autre canapé mais à l’opposé l’un de l’autre, la scène du baiser dans la cuisine qui change de format (Xavier Dolan garde une nouvelle fois ce moment suspendu et bercé par la musique comme un moment de réconciliation, une bulle impénétrable où ne règne qu’amour), celle où Matthias nage sans cesse… Dolan sait filmer les corps et les émotions.

Nous n’avions pas revu le garçon devant sa propre caméra depuis Tom à la ferme et force est de constater que ça lui va bien, qu’il aime ça et encore plus dans un film de potes. Le duo qu’il forme avec Gabriel D’Almeida Freitas fait des étincelles. L’alchimie est là tout comme celle avec les autres acteurs qui forment la bande d’amis.

Peut-être plus spontané sans forcément être irréfléchi, Matthias & Maxime nous prouve que Xavier Dolan est capable d’aborder d’autres sujets avec toujours autant de maîtrise. Un film beaucoup plus personnel comparé à Ma vie avec John F. Donovan et beaucoup plus posé, peut-être de quoi ouvrir de nouvelles perspectives pour le cinéaste qui n’a que 30 ans.

Matthias & Maxime de Xavier Dolan. Avec Xavier Dolan, Gabriel D’Almeida Freitas, Anne Dorval… 1h59. Sortie le 16 octobre

2 réflexions sur “Matthias et Maxime : Mes amis, mes amours, mes emmerdes

  1. Encore un beau et magnifique film que nous a donné Xavier Dolan, avec « Matthias & Maxime » ! 🙂 Autant d’émotions qui passe à travers ses films jusqu’à nous, c’est juste brillant et sublime à regarder et à vivre à chaque fois ! ^^ Je n’ai pas été déçu de ce nouveau film d’un de mes réalisateurs chouchou et j’espère en voir encore pleins d’autres, car je suis une grande fan de son travail et je n’ai jamais assez de Xavier Dolan dans ma vie ! ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s