Hors Normes : Leçon de Vies

Une claque. Voilà ce que l’on se prend à la sortie de la salle obscure. Le duo des Intouchables Nakache-Toledano revient bel et bien en force avec un sujet social, où la force et le courage côtoient l’injustice de la maladie. Sans pathos ni dramaturgie. Juste l’histoire de ces vies que la société a écarté de ses rangs et de celles qui les aident à mieux supporter l’insupportable quotidien de la différence.

Un duo brillant

« Mais… où est donc passé le Vincent Cassel nerveux et colérique que l’on connaît ? » La question se pose parce que Cassel est impeccable dans le rôle de Bruno, l’éducateur modèle qui voue sa vie à ces enfants dont aucun établissement spécialisé n’a voulu. Alors, quand on sait que ce Bruno existe bel et bien et qu’il aide depuis plus de vingt ans des jeunes autistes, on se dit que cette histoire est sacrément bien jouée et que malgré toutes les difficultés, il y a des personnes qui trouvent des solutions. La Voix des Justes vient en aide à ceux qui sont victimes de l’indifférence sociale, y compris les jeunes de banlieue que Malik (Reda Kateb) accompagne et forme au métier d’éducateur·rice dans son association L’Escale. De coups de gueule en (très) grosses frayeurs, les jeunes référents apprennent à apprivoiser leur poulain. Et l’alchimie opère… inutile donc de s’engouffrer dans la brèche du cliché car ici, tout est remis à zéro, et l’on ne sait plus vraiment qui est « hors norme ».

Rire et courir

On lit beaucoup dans la presse et sur différents sites (beaucoup moins fun que le nôtre !) que Hors Normes est un film qui fait rire « malgré un sujet difficile ». Il est évident que le film est parsemé de situations cocasses (running gags à gogo entre la sonnette d’alarme et les rencards arrangés…) mais le montage efficace en fait frissonner plus d’un. Rien n’est jamais gagné. Par conséquent, rien ne finit jamais. Le travail est permanent et le quotidien de ces hommes et de ces femmes nous montre à quel point il est difficile d’affronter la vraie vie. Les diplômes et autres autorisations légales ne valent rien à côté des exploits auxquels nous assistons, spectateurs impuissants. Nous avons peur : ils agissent. Nous rions : ils encouragent. Pas de colère, pas de mièvrerie.

Ce film bouleverse autant qu’il agit sur notre perception du monde. Valide, invalide, croyant ou athée, peu importe l’identité car c’est de l’incroyable persévérance de l’humain dont on nous parle enfin.

Hors Normes de Olivier Nakache et Eric Toledano. Avec Vincent Cassel, Reda Kateb, Hélène Vincent… 1h57. Sortie le 23 octobre 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s