À tous les garçons : P.S. Je t’aime toujours : Romantisme à 3

Qui dit Saint-Valentin dit forcément films romantiques à n’en plus finir. Et il y a bien une chose dans laquelle s’est spécialisé Netflix (au plus grand dam de notre relecteur) : les films de Noël et les comédies romantiques. Il faut dire qu’on tient là le bon filon et après le succès du film À tous les garçons que j’ai aimés, il était normal de voir débarquer sa suite à quelques jours de la Saint-Valentin (avant le troisième volet qui viendra conclure cette saga l’année prochaine).

Après que toutes ses lettres d’amour ait été envoyées par sa chère petite soeur, Lara Jean est enfin heureuse et en couple avec Peter Kravinsky. Tout semble aller pour le mieux jusqu’au jour où elle reçoit une réponse à une de ses lettres. Le voilà de retour dans sa vie : John Ambrose McClaren. Une nouvelle venue qui risque de chambouler beaucoup de choses dans la tête et le cœur de notre chère Lara Jean.

Soyons réalistes, est-ce qu’on attend vraiment quelque chose d’un film romantique estampillé Netflix ? Non. Pourtant À tous les garçons reste un joyeux divertissement qui se place largement dans le haut du panier des comédies romantiques. Ça ne casse pas trois pattes à un canard, ça coche toutes les cases du style avec un aplomb qui rendrait plus d’une personne allergique à l’amour mais c’est sincère et terriblement frais. Le film est prévisible mais arrive à nous séduire grâce à Lara Jean, amoureuse et rêveuse un brin stressée par son nouveau statut de petite amie et qui, comme beaucoup de jeunes filles de son âge, se pose des questions sur l’amour mais surtout sur sa propre personne. On ressent d’ailleurs que cet opus s’inscrit comme un épisode de transition vers le troisième volet car il n’atteint jamais le romantisme de son préquel mais reste plaisant dans ses petites situations cocasses. On a du mal à se lasser de la prestation de Lana Condor, toute en innocence et fraîcheur, véritable petite douceur qui nous fait toujours sourire même dans les situations les plus compliquées.

Petite madeleine de Saint-Valentin désormais connue de tous, À tous les garçons : P.S. Je t’aime toujours est une jolie comédie sans prétention qui, derrière ses aspects parfois rebutants de teen movie, s’inscrit dans un mouvement aussi plaisant qu’il pose de véritables questionnements propres à une génération qui a peut-être encore un peu du mal avec le concept d’amour.

À tous les garçons : P.S. Je t’aime toujours de Michael Fimognari. Avec Lana Condor, Noah Centineo, Jordan Fisher… 1h41
Disponible sur Netflix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s