The Kissing Booth 2 : Bisou carbone

Netflix sait nous proposer le meilleur, le pire et le plus générique. Au moment de la Saint-Valentin, c’était Lara Jean et ses petites lettres d’amour dans la saga À tous les garçons que j’ai aimé, aujourd’hui c’est The Kissing Booth qui connait son petit succès. Sorti il y a deux ans, le premier volet lançait l’adaptation des livres de Beth Reekles. Une romance adolescente-type qui appelait à une suite qui n’a malheureusement rien de bien original et nous prouve que les romances estampillées Netflix se ressemblent toutes comme deux gouttes d’eau.

Dans le premier film, on découvrait l’amitié solide et fusionnelle d’Elle et Lee, régie par un ensemble de règles plus ou moins stupides dont celle du fameux « Tu ne sortiras pas avec le frère de l’autre« . Petit problème, le frère de Lee est très beau et c’est alors qu’elle se retrouve obligée de cacher sa relation avec lui. Dans le deuxième volet qui vient de sortir, Elle et Noah filent le parfait amour même s’il se trouve désormais à Harvard. Qui dit relation à distance dit jalousie, peur de perdre l’autre surtout lorsqu’une nouvelle entre en jeu et tourne un peu trop autour de Noah. Entre temps, Elle doit gérer ses autres problèmes d’adolescentes : ses amis, un nouveau venu qui a craqué pour elle et surtout son avenir. Dans quelle université compte-t-elle aller ? Suivre le plan initial et partir étudier avec son meilleur ami ou postuler à l’université de son petit-ami ? Que de dilemmes nous direz-vous !

The Kissing Booth 2' Review: Netflix's YA Hit Gets a Sweeter ...

Outre le fait que The Kissing Botth 2 trouve son succès sur Netflix (ce qui est loin d’être étonnant), il est assez intéressant de voir le schéma narratif que le film emprunte et qui, oh magie, s’applique à 90% des romances qu’on retrouve sur la plateforme. Un schéma qui reste extrêmement classique et finalement normal pour une romance mais il n’y que Netflix pour avoir cette drôle de propension à en faire une saga à chaque fois. On vous évoquait la dernière fois À tous les garçons PS : je t’aime toujours et son aspect transitoire. Rebelote avec The Kissing Booth 2 qui ne sert clairement que de transition pour amorcer le troisième volet qui arrivera courant 2021. On observe d’ailleurs d’autres similarités entre ces deux films puisque nous avons l’arrivée d’un nouvel élève qui vient bouleverser les sentiments de nos héroïnes principales et va mettre à mal leurs relations. Le reste de l’intrigue se base donc sur ce triangle amoureux qui, bien que sans grand intérêt, suscite toujours quelques scènes amusantes dans lesquelles on peut facilement se retrouver. Reste cependant un film assez plat et conventionnel et surtout bien trop long. Deux heures où les personnages tournent en rond, s’adonnent à des activités qui sont tout sauf scolaire, se crient dessus, pleurent, se re-crient dessus et… re-pleurent.

Si vous aviez adoré le premier opus, celui-là vous ravira également. Sympathique pour une romcom adolescente qui, à défaut d’être originale, nous offre des personnages attachants. Reste à voir si le troisième volet des aventures d’Elle et Noah saura se recentrer sur de vraies réflexions adolescentes sans cabotiner pendant deux heures.

The Kissing Botth 2 de Vince Marcello. Avec Joey King, Jacob Elordi, Joel Courtney… 2h10
Disponible sur Netflix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s