Critiques Deauville 2020

[DEAUVILLE 2020] The Violent Heart : Let’s thrill in love

Si vous ne savez pas ce que devient Tobey Maguire, sachez qu’il produit le film dont nous allons parler: The Violent Heart. Celui-ci arrive tout juste après le ventre mou de la compétition ( Love is love is love, Giants being lonely). Une bouffé d’oxygène et pourtant un film assez classique. Présenté comme une romance, son réalisateur a très vite souhaité s’émanciper de cette structure classique. Était-ce une bonne idée de jouer avec les codes pour surprendre le spectateur?

Daniel, un mécanicien mystérieux au passé tragique, fait la rencontre de Cassie, une étudiante sur le point d’avoir son diplôme. Le synopsis aux airs de romance semble rentrer dans les cases du genre. Cependant, The Violent Heart saisit l’ambiguïté de son histoire avec technicité. Son réalisateur ne souhaite à aucun moment se limiter à un genre précis mais décide au contraire d’installer à la moitié du film un climat de tension digne d’un thriller.

On constate alors une rupture de ton assez surprenante bien que son procédé soit tiré par les cheveux. Par exemple, on voit dans son introduction, avec une certaine maîtrise, une volonté de proposer très vite la tragédie qu’a vécue Daniel étant enfant. L’information du drame sera dès lors dirigé dans l’idée de faire croire au spectateur que c’est pour seulement justifier le problème qu’a Daniel avec la violence. Évidemment, ce personnage mutique et mystérieux semble être un archétype usé du garçon taciturne en quête de repentance, cependant son acteur Cress Williams arrive à représenter une certaine douceur et ambiguïté dans son personnage. Sa compère Kimberly Williams-Paisley joue Cassie, également l’archétype de la femme solaire qui, par sa seule présence rend Daniel meilleur.

En général cette construction peut en ennuyer plus d’un, mais ici les deux acteurs arrivent à saisir dans leur romance une certaine poésie, aidée par la photographie dans les scènes de soirée/nuit, qui donne une dimension poétique à la séquence. Une faiblesse, comme un point fort, la rupture de ton et le passage de Romance au Thriller donne une nouvelle dimension aux personnages et à leur relation. La position ne ravira pas l’entièreté de son audience mais aura le mérite de faire une proposition. Quand le film prend des allures de thriller, ses mécanismes ne sont pas toujours justifiés et semblent parfois trop faciles. Malgré tout, cette partie n’est pas à considérer comme une pièce rapportée, et répond bien à la thématique du rapport à la violence apporté dans l’introduction énoncée plus haut.

La violence est alors un thème fort qui transparaît dans le personnage de Daniel, par celle qu’il voit dans la tragédie vécue, par celle qu’il donne en éborgnant un élève au lycée. Il est constamment tiraillé par cette violence et fait face régulièrement à son frère qui semble suivre un chemin similaire. La beauté de ces scènes réside en la manière dont Daniel se voit dans les yeux de son frère. Ce dernier est embêté régulièrement par un élève de la classe, jusqu’au jour où ce dernier s’en prend à lui. Après ces événements le grand frère lui montre l’importance de ne jamais répondre aux coups, car il connaît lui-même les conséquences désastreuses pouvant survenir.

The Violent Heart est une jolie surprise qui gravite entre la création de scènes merveilleuses et maladroites. Ses acteurs saisissent toute la volonté et l’ambition de son réalisateur qui propose un récit où l’histoire d’amour est authentique.

The Violent Heart de Karem Sanga. Avec Grace Van Patten, Cress Williams, Lukas Haas…1h47. Sortie prochainement

0 comments on “[DEAUVILLE 2020] The Violent Heart : Let’s thrill in love

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :