Critiques DVD/VOD/SVOD

The Crown : décryptage d’une addiction

C’est officiel : la France est victime d’une elizabetation !

La saison 4 de la série 100% royal a fait son grand retour le 15 novembre dernier sur Netflix, entraînant rapidement un raz-de-marée de visionnages : la série s’est même hissée en première position du Top 10 France. Si le bouche-à-oreille fait son effet, on peut légitimement se demander pourquoi diable une série retraçant la vie de Sa Majesté Elizabeth II et de son entourage attire à ce point les frenchies…

Ne nous voilons pas la face : nous sommes une sacrée bande de curieux ! La vie, la mort, l’amour, les magouilles, tout ça, on connaît, mais quand il s’agit de s’inviter dans l’intimité de la famille la plus famous du monde, on ne dit pas (tous) non ! Aussi, la saison 4 fait entrer dans la chronologie le couple le plus désassorti de tous les temps – Lady Di et le Prince Charles – et l’impitoyable Maggie Thatcher (incarnée par l’excellente Gillian Anderson), lui donnant une place centrale de « rivale » qui offre aux spectateurs un nouveau regard sur cette cellule monarchique aux codes et aux mœurs impitoyables. Ainsi, les épisodes de chasse à Balmoral – qui ont fait leur petit scandale – filent une parfaite métaphore, bien connue mais tellement glaçante, laissant les proies se débattre ou se blottir entre les griffes des Windsor.

Bien sûr, nous pouvons toujours craindre le trop-plein d’exhibition, mais les épisodes s’enchaînent sans nous lasser, captivants et suffisamment détachés de toute reconstitution scabreuse ou gênante. Le succès de The Crown repose ainsi sur une distance, une sorte de ligne de conduite suivie à la lettre, dans la réalisation et dans le jeu, et rares sont les distributions aussi bien maîtrisées : du rôle de la Reine, interprétée depuis la saison 3 par Olivia Colman, en passant par celui de l’exubérante et attachante Princesse Margaret (Helena Bonham-Carter) ou encore celui du sarcastique et parfois antipathique Duc d’Edimbourg (Tobias Menzies), aucun acteur ne dénote. Ici l’on peut s’amuser au jeu des ressemblances mais c’est surtout dans l’incarnation que nous trouverons une certaine « vérité », si nous en cherchons d’ailleurs une quelconque…

Emma Corrin et Josh O’Connor rebattent les cartes de la fiction dans cette saison 4.

Pour nous, français, tout cela ressemblerait bien à une jolie mascarade dorée dans laquelle des personnages plus vrais que nature se battent pour et contre leur destin de pourris gâtés. Les anglais, c’est bien connu, se passionnent depuis toujours pour cette noblesse qui s’ennuie et se dispute dans ses demeures poussiéreuses (oui, nous faisons allusion à la quasi-intégralité de la littérature classique anglo-saxonne), mais il faudra bien remarquer un peu d’humanité chez ces gens-là, curiosités bien muséales pour nous qui n’avons jamais connu de Roi. The Crown –  et c’est Buckingham qui le dit – reste une fiction qui mêle les Windsor à une fresque historique.

Alors, alors… God save The Crown.

The Crown, une série créée par Peter Morgan avec Claire Foy, Matt Smith, Olivia Colman, Tobias Menzies, Helena Bonham-Carter, Gillian Anderson… Quatre saisons disponibles sur Netflix.

À propos Mathilde

"HUM, HUM" (raclement délicat de la gorge). Bonjour à toutes et à tous ! Je ne sais absolument pas comment me présenter donc débrouillez-vous avec les infos persos que je vais vous balancer (je viens de me débarrasser de mon agent et de mon attachée de presse donc je suis complètement en roue libre !) Comment se présente-t-on d'abord ? Et puis après tout, êtes-vous vraiment intéressés par la bio de la personne qui vient d'asperger à l'eau de rose le petit dernier des frères Dardenne ? (...) Vous continuez de me lire ? Bon, je crois que je vais vous perdre alors je vais faire très, très court, promis ! Je suis une inconditionnelle du cinéma de Rohmer (2 mémoires à mon actif). J'ai un faible pour Brad Pitt, les Kinder Bueno et Michel Berger. Je crois que j'ai l'oreille absolue. J'ai fait de la figuration non-rémunérée et on m'a coupée au montage. J'écris beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup ... Alors merci de m'avoir lue et à la prochaine critique !

0 comments on “The Crown : décryptage d’une addiction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :