Festival Kinotayo Festivals

[FESTIVAL KINOTAYO] Dans un recoin de ce monde : poésie amère

Récompensé en 2017 par le Prix du Jury au Festival du film d’animation d’Annecy, Dans Un Recoin De Ce Monde est une petite merveille passée inaperçue lors de sa sortie au cinéma. Grâce à FilmoTV et le festival Kinotayo, vous allez pouvoir rattraper ce petit bijou d’animation qui allie beauté du quotidien et horreur de la guerre.

En 1944, la jeune Suzu quitte sa famille près d’Hiroshima pour se marier et vivre avec sa belle-famille dans le port militaire de Kure. Alors que la situation s’empire entre rationnement de la nourriture, perte de ses proches et frappes aériennes américaines, la jeune femme devient un véritable pilier pour tout le monde. Sa bonne humeur et son coup de crayon l’aident à relativiser la situation. Mais quand en 1945 les bombardements dévastent Kure puis Hiroshima, c’est un coup dur pour Suzu qui, malgré tout, va tout faire pour garder un peu d’espoir.

Adapté du manga du même nom sorti en 2008 (également couronné par la critique), Dans Un Recoin De Ce Monde se veut tableau de moments de vie dans un Japon en pleine guerre. Trouver la beauté dans l’horreur, c’est ce qu’a voulu faire Sunao Katabuchi à travers Suzu. Jeune femme aussi drôle et dévouée qu’elle est maladroite. C’est avec énormément de légèreté qu’on la découvre mais qu’on prend également connaissance de la situation politique. Le pays est ravagé par les frappes aériennes ennemies et les habitants doivent apprendre à cohabiter avec la peur et les bombardements. Malgré la morosité ambiante du sujet, le film préfère mettre en avant Suzu et sa bonne humeur, que ce soit lorsqu’elle doit apprendre à cuisiner, à faire les courses et même lorsqu’elle tombe amoureuse de son mari. Il est légion que les mariages arrangés au Japon sont au détriment de l’épouse qui se retrouve propulsée du jour au lendemain dans une position et une relation qui ne lui sied que rarement. Pourtant là aussi, derrière l’horreur de la guerre, se dévoile une histoire d’amour qui va se renforcer avec le temps. Alors que Suzu fait d’abord des efforts pour s’adapter à sa nouvelle vie d’épouse, c’est finalement de manière naturelle qu’elle va trouver sa place au sein de cette belle-famille et éprouver de l’affection pour son mari (malgré le retour sur le tas de son ami d’enfance qui va lui avouer ses sentiments).

Dans un recoin de ce monde : Photo

Si l’histoire – de par sa simplicité et sa bonté débordante – nous touche en plein cœur, Dans Un Recoin De Ce Monde nous offre des tableaux d’un graphisme bluffant. Il faut dire que pour coller au plus près de la réalité, le réalisateur a effectué pendant quatre ans des recherches poussées grâce aux archives, écrits et différents plans qu’il a pu retrouver. Ainsi la véracité des lieux ou des engins (notamment les navires qu’on aperçoit régulièrement) permet de nous plonger encore plus dans la vie de Suzu. Le film n’en oublie pas pour autant la tragédie qui se joue en arrière-plan et n’hésite pas à changer ses graphismes en fonction de la situation. Du coup de crayon léger lorsque Suzu dessine le paysage qui l’entoure sous un beau soleil aux jeux de noir et blanc lorsque la situation est plus grave).

Même s’il aurait pu virer au mélo-dramatique, Dans Un Recoin De Ce Monde se veut comme la lumière dans le noir. Cette lueur d’espoir que représente Suzu lorsque tout semble perdu d’avance. Une œuvre absolument bouleversante et lumineuse.

Dans un recoin de ce monde de Sunao Katabuchi. 2h05
Disponible en location sur FilmoTV

0 comments on “[FESTIVAL KINOTAYO] Dans un recoin de ce monde : poésie amère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :