Critiques DVD/VOD/SVOD

Cross the line : Une nuit en enfer

David Victori est inconnu au radar dans l’hexagone mais il est dans les petits papiers des plus grands puisque sa web-série Zero est produite par Ridley Scott et Michael Fassbender. Après El Pacto en 2018, le réalisateur revient avec Cross the line, un thriller sombre où même la bonté incarnée peut être réduite à néant.

Dani est un jeune homme qui a passé de nombreuses années à s’occuper de son père malade. Prêt à tout pour satisfaire tout le monde, c’est finalement sa soeur qui l’oblige à prendre des vacances. Un billet qui permet de faire le tour du monde. Lors de sa dernière nuit à Barcelone, il tombe sur Mila. Cette jeune femme aussi séduisante qu’elle semble instable l’emmène avec elle pour vivre une soirée de folie. Ce qui devait être un simple jeu se termine de manière beaucoup plus dramatique pour tous nos protagonistes et va mettre les nerfs de Dani à rude épreuve, quitte à lui faire renoncer à toutes ses convictions.

Que faut-il pour qu’un homme bon et généreux à mille lieux de se fourrer dans des situations compliquées se retrouve à tuer quelqu’un et à être dénué de toute empathie ? C’est la question que s’est posé David Victori lors de l’écriture de Cross the line. Cette ligne finalement très fine et subjective entre le bien et le mal. À quel moment Dani a-t-il basculé du mauvais côté ? Plus on s’enfonce dans cette nuit noire et plus on découvre un personnage qui se transforme à son insu. Être gentil et naïf ne sont pas des défauts, mais sont malheureusement bien peu de choses face à la cruauté et la violence de certains êtres humains. Il n’est plus question de vivre mais de survivre.

Cross the Line: Mario Casas

Cross the line se veut très sensoriel. Dès le début, il se joue énormément de musique. Cette dernière est une composante essentielle tant chaque musique jouée correspond à un état d’esprit de Dani. Dans la première partie nous n’avons pas forcément un énorme travail de mise en scène excepté cette caméra qui ne lâche jamais Dani du regard mais dans sa seconde partie, la caméra évolue avec les évènements et devient plus vive et plus nerveuse à mesure où l’étau se resserre autour de lui. Le grain de la photographie donne un joli petit effet au film sans compter le travail des couleurs sombres et des jeux de néons qui évoluent eux aussi jusqu’à plonger notre personnage principal dans un rouge sanguin. Mario Casas est quasiment transformé, lui qui a toujours cette allure charismatique réussit à la cacher derrière ses lunettes et sa timidité pour offrir une autre facette tandis que Milena Smit éblouit par cette beauté incandescente et ce regard sombre.

Dani est plongé au coeur d’une nuit en enfer dans Cross the line. Un thriller sensoriel où les convictions et la nature humaine sont confrontés au pire. Un film sombre, nerveux et poisseux qui aurait été une très belle expérience dans les salles obscures, on se contentera malheureusement d’une sortie VOD.

Cross the line de David Victori. Avec Mario Casas, Milena Smit… 1h36
Sortie le 18 février en VOD

0 comments on “Cross the line : Une nuit en enfer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :