Critiques Festival QueerScreen Festivals

[FESTIVAL QUEERSCREEN] Des secrets dans le placard : Squelette à cacher

Dans la multitude de plateformes SVOD qui existent sur le marché, il est parfois difficile de s’y retrouver. Cette semaine, nous avons décidé de mettre à l’honneur QueerScreen qui, comme son nom l’indique, est spécialisée dans les films LGBTQ+. Du 12 au 21 mars, ils organisent un festival pour célébrer l’amour sous toutes ses formes. Au programme notamment, Des Secrets Dans Le Placard de Nicolás Teté.

De retour dans sa ville natale, Manuel retrouve ses frères et sa soeur pour fêter tous ensemble l’anniversaire de mariage de leurs parents. Ces dernier·ère·s ne savent pas encore que Manuel est surtout là pour leur demander de l’argent pour déménager au Danemark avec son petit copain. Il faut dire que les tensions sont plus ou moins palpables depuis qu’il a fait son coming out à Noël. Bien décidé à régler ses comptes, il n’avait certainement pas prévu que son petit-ami le largue via Skype. Désormais seul, c’est une profonde remise en question qui le tourmente et qui le pousse à renouer avec les siens.

Manuel est un jeu homme heureux et amoureux. Alors que son compagnon part au Danemark, Manuel retrouve ses parents, son petit frère en pleine crise d’adolescence et sa petite soeur complice. Pourtant, derrière ces retrouvailles chaleureuses, l’ombre de quelque chose plane. Celle du coming out de Manuel qui a ébranlé la famille (et surtout ses parents même s’ils le cachent assez bien) mais aussi celle de son grand frère, célèbre joueur de tennis en Europe et véritable enfant modèle de la famille. Derrière cette jolie image que les parents de Manuel souhaite donner, c’est une famille fracturée avec de lourds secrets qui fête un anniversaire de mariage avant que tout explose au cours d’une soirée où les langues se délient.

Comment ne pas s’attacher à Manuel, un jeune homme d’apparence sûr de lui mais qui cache de profondes blessures qu’il n’a pas encore réussi à guérir et qu’il compense avec un immense sourire et une joie de vivre contagieuse. Même si sa famille semble avoir accepté son homosexualité, on comprend petit à petit qu’il n’en est rien d’autant plus face à un grand frère à la vie « parfaite« … Le film qui lorgnait alors avec la recherche de reconnaissance des parents de Manuel se transforme en un drame familial où le père joue un rôle important et tire toutes les ficelles dans cette optique de faire bonne figure. Un tel besoin de tout contrôler autant de la part du père que de la mère qui fait qu’ils ne réalisent pas compte que leur fils est profondément triste.

Un entre-soi à briser aux forceps pour enfin se faire accepter et repartir en paix avec lui-même. Malgré sa dramaturgie, le film n’oublie jamais d’être léger et solaire – à l’image de l’Argentine – pour nous rappeler que c’est l’amour sous toutes ses formes qui prime.

Des secrets dans le placard de Nicolás Téte. Avec Facundo Gambandé, María Fernanda Callejón, Diego De Paula… 1h43

0 comments on “[FESTIVAL QUEERSCREEN] Des secrets dans le placard : Squelette à cacher

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :