C'est au cinéma Critiques

On Gaku : Notre rock ! : Punks absurdes

La pandémie nous a privé de pas mal de festivals et notamment celui d’Annecy. Malgré tout, l’évènement s’est tenu en ligne et parmi ses films présents en compétition, On Gaku : Notre rock ! était le petit coup de tonnerre qui a réveillé la sélection. Des ados, du punk, de l’absurdité, un beau programme non ?

Dès les premières secondes une étrange atmosphère se distille dans la salle. Quelque chose de fade et de terne se dégage. Les aplats de couleurs fondent les éléments entre eux. Les personnages ont cet air perdu derrière leurs yeux globuleux. Mais où est donc la musique qu’on nous a promis ? C’est au détour d’une banale discussion que trois lycéens marginaux décident de monter un groupe de musique en ayant aucune connaissance dans le domaine. Un premier essai qui se conclut par un accord et un rythme de batterie. De quoi nous faire sourire, d’autant plus que le groupe semble satisfait de leur performance.

« On-Gaku notre rock » : l'aventure absurde et singulière de trois rockeurs  nullissimes

Le début d’un récit initiatique absolument loufoque débarque pour le groupe entre une autre formation portant ironiquement le même nom qui décide de s’associer à eux pour participer à un concours ou encore la bande rivale d’un lycée voisin qui se met à leur poursuite. C’est simple, On Gaku : Notre rock ! est un ovni surprenant à appréhender. Extrêmement spontané et rock’n roll dans tout ce qu’il propose, c’est aussi le portrait d’une jeunesse et d’une société fade qui erre sans but précis dans la vie… jusqu’à ce qu’arrive la musique. Son réalisateur Kenji Iwaisawa a réussi à capter l’essence même de ce qu’est la musique, ce qu’elle provoque, à quel point elle peut unir et nous transporter dans un autre espace temps. La ferveur avec laquelle nos trois musiciens dédient leurs journées à la musique est touchante et ramène chacun·e de nous à nos propres passions, peu importe notre talent tant qu’on y met de l’amour.

Il est également surprenant de découvrir que ce film n’a aucun scénario, seulement un storyboard tout comme l’équipe qui n’avait aucune expérience en la matière. Des parallèles amusants qui le rendent d’autant plus authentique et humain. Parce que même sans scénario, ce petit film d’animation réussit à nous emporter dans une bulle drôle et légère. On rit de leurs bêtises, de leur naïveté et des scènes plus absurdes les unes que les autres.

On Gaku : Notre rock ! est le film surprise de cette réouverture des salles. Un ovni inattendu et maîtrisé qui transpire l’amour du cinéma et de la musique. Atypique mais sincère, dépêchez vous d’embarquer avec eux pour en ressortir requinqué et enjoué !

On Gaku : Notre rock ! de Kenji Iwaisawa. 1h11
Sortie le 19 mai

0 comments on “On Gaku : Notre rock ! : Punks absurdes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :