C'est au cinéma Critiques

Nomadland : Au jour le jour

Qu’il est bon de voir le parcours qu’a fait Chloé Zhao depuis Les Chansons que mes frères m’ont apprises en 2015. En l’espace de seulement six ans, la réalisatrice sino-américaine a sorti The Rider, un film qui se passionne de nouveau sur les populations dans les réserves au fin fond de l’Amérique avant de réaliser son troisième film Nomadland qui a reçu une pluie de récompenses, de la Mostra de Venise aux Oscars. Et comme si ça ne suffisait pas, nous allons la retrouver en fin d’année pour son premier long-métrage pour l’écurie Marvel avec Les Éternels. Une fulgurante ascension pour la cinéaste qui, en l’espace de trois films, a déjà réussi à imposer un style et une vision.

Le film est adapté du livre Nomadland : Surviving America in the Twenty-First Century écrit par la journaliste Jessica Bruder, partie à la rencontre de plusieurs seniors ayant choisi (autant par choix que par dépit) de vivre dans leur van et d’opter pour une vie de nomade ponctuée par des petits boulots saisonniers à travers le pays. Après la crise économique qui a poussé une cité ouvrière dans le Nevada a fermé ses portes, et au décès de son mari, Fern essaie de trouver un nouveau sens à sa vie. C’est alors qu’elle s’installe dans son van et sillonne l’Ouest américain à la recherche de petits boulots saisonniers. Parallèlement, c’est un nouveau mode de vie qui lui permet de faire de multiples rencontres et au film de dessiner un vibrant portrait de ces vies qui se laissent porter au jour le jour.

Nomadland

Depuis ses débuts, Chloé Zhao s’évertue à donner la parole aux populations silencieuses. Que ce soit les réserves indiennes dans Les Chansons que mes frères m’ont apprises ou les cowboys dans The Rider, la cinéaste mêle fiction et documentaire pour dessiner un autre portrait de l’Amérique. Et dans cette Amérique profonde, il y a ces nomades. Ces Américain·e·s qui, pour la plupart, ont dû tout quitter du jour au lendemain pour mener une vie précaire à bord de leur van. D’ailleurs la grande force de Nomadland réside dans sa galerie de personnages. Outre Fern (jouée par une Frances McDormand à fleur de peau), ce sont de véritables nomades qui croisent son chemin. Bob Wells véritable messie en matière de vie nomade ou encore Linda May qui joue son propre rôle excepté le fait qu’elle n’ait jamais eu de cancer. Cette authenticité transpire à chaque minute du métrage, encore plus lorsque chacun·e se met à raconter sa vie. Dès lors Nomadland n’est pas un film sur Fern mais également sur tou·te·s les autres.

Chloé Zhao fait de nouveau équipe avec Joshua James Richards et les deux font bien la paire. La caméra capte à merveille ces déserts et ces étendues sauvages dans lesquelles Fern se perd, lampe à la main. Quelque chose de très pur se dégage de ces images, comme une vérité nue : celle de nomades qui prennent de plein fouet la solitude avant de finalement se retrouver le temps d’un instant au détour d’une route ou d’une aire au milieu de nulle part. Un voyage initiatique, le dessin d’une seconde vie qui s’offre à ces gens mais aussi la peur tout comme le courage. La peur de perdre son habitat, du lendemain, de ne pas retrouver de travail. Mais prendre ce chemin c’est une forme d’audace et de courage. Celle de dire non à ce que la société voudrait qu’iels soient.

Chloé Zhao nous confirme à quel point elle est déjà une grande cinéaste (et accessoirement la deuxième femme à avoir reçu l’Oscar de la meilleure réalisatrice) avec un grand film humain et authentique. Reste à savoir (et surtout à espérer) si son incursion chez Marvel ne vienne pas totalement effacer une patte aussi singulière (on peut rêver, on sait).

Nomadland de Chloé Zhao. Avec Frances McDormand, David Strathairn, Gay DeForest… 1h48
Sortie le 9 juin

2 comments on “Nomadland : Au jour le jour

  1. Ping : Nomadland, Chloé Zhao – Pamolico – critiques romans, cinéma, séries

  2. Ping : [FIFIB 2021] L’Évènement : Compte à rebours

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :