Cannes 2021 Critiques Festivals

[CANNES 2021] Retour vers le cinéma. A Story of Film : A New Generation

Le festival de Cannes démarre sur les chapeaux de roues avec Annette de Leos Carax, qui semble d’ores et déjà marquer les esprits. Pourtant en pré-ouverture, il est proposé le visionnage d’un documentaire dont la proposition rétrospective a de quoi mettre en appétit pour la suite du festival.

A Story of Film : A New Generation fait suite à la somme réalisée il y a 10 ans du documentariste Mark Cousins, A Story of Film : An Odyssey, qui cherchait à raconter, tout simplement, l’entièreté de l’histoire du cinéma, de L’arrivée d’un train en gare de la Ciotat à Inception… en 15h et en touchant à tous les continents, géographiques comme cinématographiques.

A New Generation revient quant à lui sur le cinéma du XXIème siècle, et plus particulièrement sur la décennie qui s’est écoulée avant le Covid-19. Comment le cinéma a-t-il évolué sur ce laps de temps ? Quelles innovations visuelles ? technologiques ? de langages ? Quelles nouvelles visions du monde ont pu être portées à l’écran ?

La pandémie mondiale a mis en pause la mécanique cinéphilique : pas de nouvelles sorties en salles pour alimenter les imaginaires, faire rêver, partager des points de vues. Et pourtant, Mark Cousins nous le dit : il nous suffit de fermer les yeux pour avoir des images de cinéma plein les paupières. Il s’agit alors de faire le point sur la situation passée, pour savoir ce qu’on peut attendre de la période qui vient, celle d’un retour du cinéma ; et qui doit s’appuyer sur les épaules de ses prédécesseurs.

Tout le film repose sur une accumulation d’analyses d’extraits de films choisis par son réalisateur, par une voix off. Si on peut y trouver des films assez reconnus comme Mad Max : Fury Road, Parasite, et même Black Panther, Mark Cousins va chercher dans le cinéma du monde entier, indien, africain, sud-américain… L’argumentaire est approfondi grâce à cette variété. Le cinéma est pris sans ses frontières, sans ses barrières institutionnelles de distribution. Et tous les films finissent par former une vaste toile d’interconnexions, les uns répondant aux autres.

On a donc affaire à un voyage. Voyage à travers les genres : comédies, films d’actions, comédies musicales, ou même « films lents » ; voyage à travers les techniques (la 3D envisagée par Godard ; la motion capture de la Planète des Singes…) ; voyage à travers des conceptions du monde exposées et livrées à nous, spectateurs, toujours en demande d’évasion, de réponse à nos questions les plus intimes, et de sensations toujours plus éblouissantes.

The Story of Film : A New Generation vient témoigner du nécessaire recommencement de ce qui a dû être temporairement interrompu par des mois de pandémie, et qui pourrait encore être menacé. Et en cela, quelle belle pré-ouverture !

A Story of Film : New Generation de Mark Cousins. 2h40.
Film de pré-ouverture du Festival de Cannes 2021 – Séances Spéciales

0 comments on “[CANNES 2021] Retour vers le cinéma. A Story of Film : A New Generation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :