Critiques Deauville 2021 Festivals

[Deauville 2021] Jim Carrey, l’Amérique démasquée : Ascendance et chute d’un Titan

À la base de ce projet documentaire, un livre en partie financé par le biais d’une plateforme de financement participatif en Juin 2020. Portrait de l’acteur américain vu par le prisme de l’évolution d’Hollywood, Jim Carrey, l’Amérique démasquée, de Adrien Dénouette, est le premier ouvrage de son auteur. Richement documenté et illustré, il est publié par la maison d’éditions Façonnage et est ainsi le point de départ du documentaire présenté dans le cadre de la sélection Les Docs de l’Oncle Sam au 74ème Festival du Cinéma Américain de Deauville

Jim Carrey, l’Amérique démasquée, le film cette fois-ci, est le fruit de la première collaboration entre l’auteur du livre et le réalisateur de documentaires français Thibaut Sève. Prévu pour une sortie sur le petit écran via la chaine de télévision franco/allemande Arte, le format court (52min) du film fait en partie sa force. Inhérent à cette forme définie, Jim Carrey, l’Amérique démasquée essaye de varier le plus possible les sujets qu’il aborde, à défaut de les approfondir. Cela n’est cependant pas problématique puisque la précision des images d’archives inédites choisies approfondissent les propos de la voix-off plutôt que de simplement les souligner. 

Ce travail de recherche et de sélection est également remarquable par la variation des différents supports qu’il propose. Extraits de films, d’émissions télévisées, de séries, de making-of… Dans une alternance constante, la fragmentation intelligente de ces régimes d’images en permet une répartition cohérente sur toute la durée du documentaire. Ces images ne sont ainsi pas montrées dans une logique de chronologie par rapport à la filmographie de Jim Carrey mais sont regroupées de manière thématique. Le souhait de couvrir une majeure partie de la carrière de l’acteur se confronte ainsi au fait de devoir opérer à des choix, à ne pas évoquer des films qui ne rentrent pas dans les thématiques choisies. 

Immédiatement, occasionner une sélection dans les films abordés et en choisir la lecture empêche l’adoption de tout regard objectif sur la carrière de Jim Carrey. Cela n’est pas le but premier du documentaire mais reste problématique à bien des égards. Cela est particulièrement le cas lorsque la voix-off évoque le choix de Jim Carrey d’arrêter sa carrière cinématographique à la fin des années 2010 pour se mettre à la peinture, omettant alors totalement la participation de l’acteur à des projets récents tels que Sonic, le film (2020) ou la série Kidding (2018-2020) de Dave Holstein. Cela rend le regard porté par les réalisateurs biaisé mais semble dû à la volonté de faire le portrait d’un acteur toujours actif et dont il est nécessaire de considérer un point de bascule dans la carrière afin de trouver une fin au documentaire. 

Cependant, Jim Carrey, l’Amérique démasquée est tout de même un joli portrait de ce géant d’Hollywood dont la carrière laisse apparaitre quelques parallèles très intéressants avec l’histoire du pays de l’Oncle Sam. De par l’intérêt de sa forme esthétique, multipliant les déformations volontaires de la vidéo et les jeux visibles de montages, la passion des réalisateurs pour leur sujet transparait. Cette passion déteint ainsi sur le spectateur qui pourra, au choix, être emporté par le regard d’admiration porté par les auteurs ou, à l’inverse, décider d’y être totalement hermétique. 

Jim Carrey, l’Amérique démasquée de Thibaut Sève et Adrien Denouette… 52min

À propos Florent Ringot

Étudiant en deuxième année de Master en Cinéma. Je trouve de l'intérêt partout, mais regrette parfois de m'interdire d'arrêter un film avant la fin. J'essaye d'être le plus objectif possible sauf en ce qui concerne James Cameron ( les films qui se passent à moitié sous l'eau et les personnages bleus c'est nul) et Guillermo Del Toro (les films qui se passent à moitié sous l'eau et les personnages bleus c'est trop bien !). J'estime que les plateformes de SVOD tuent le cinéma, mais en même temps quel plaisir d'avoir accès à l'intégrale de Lavalantula en 2 clics ! Et bien sûr, le plus important, j'adore discuter autour du cinéma donc venez échanger avec moi !

0 comments on “[Deauville 2021] Jim Carrey, l’Amérique démasquée : Ascendance et chute d’un Titan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :