Critiques

Une étude en jaune : giallos et thrillers européens de Frédéric Pizzoferrato

Nous avions abordé très rapidement la remise en avant du giallo par son influence sur plusieurs artistes contemporains comme James Wan et Edgar Wright par le biais du film L’appel de la chair, sorti il y a quelques temps chez l’éditeur Artus. Ce dernier prolonge en plus la (re)découverte du genre par la publication d’un livre tout bonnement passionnant, intitulé Une étude en jaune : giallos et thrillers européens. La remarque peut aiguiser les esprits plus interrogatifs mais il est dur après sa lecture de ne pas recommander l’achat, que ce soit pour les aficionados ou bien les esprits neufs devant la découverte du giallo.

D’un simple point de vue quantitatif, l’ouvrage accumule les analyses de titres avec un large nombre qui rend la lecture aussi longue qu’enrichissante, permettant de survoler un large catalogue avec un certain talent analytique. On pense à cette remarque sur le Giallo de Dario Argento, décrit comme pas réellement dans la catégorie mais indispensable à analyser au vu de sa médiocrité. La brièveté de certaines critiques n’empêche pas une pertinence intéressante qui pousse constamment à la découverte, et ce même avec certains titres pas réellement recommandés.

Si l’ouvrage semble exhaustif par rapport à la définition qu’il adopte de giallo et ses rapprochements avec des thrillers européens liés de près ou de loin, il y a quand même un aspect qualitatif qui mérite d’être souligné. Cela se retrouve dans le travail des textes proposés tout au long de la découverte (avec une segmentation se concentrant d’abord sur les maîtres reconnus du genre) mais aussi des illustrations se trouvant tout au long de l’ouvrage. Clairement, l’ouvrage dégage une richesse qui laisse pantois, surtout quand on est en pleine découverte du giallo et de son histoire. Les affiches se multiplient, entre différentes versions parfois d’un même titre, le tout avec une opulence iconographique qui attire clairement l’intention et suscite une certaine attente. On ne sait pas si l’on peut réellement sortir de sa lecture sans avoir envie de se jeter corps et âme dans le giallo pour mieux prendre conscience de sa diversité visuelle et narrative, et ce malgré quelques codes qui ressortent de ci de là.

On ne sait dès lors que dire de plus que ce que comporte l’ouvrage de Frédéric Pizzoferrato tant il y a une pertinence totale dans ce qui s’y dessine et écrit qui fascine tout du long. Une étude en jaune : giallos et thrillers européens fait clairement partie de ces livres que toute personne aimant le cinéma se doit d’avoir dans sa bibliothèque, aussi bien par la magnificence de l’objet que par son contenu passionnant en diable. C’est clairement pour ce genre de choses que l’on peut remercier Artus de la singularité de pareil objet, poussant à une plongée dans un genre riche en propositions et dont la passion se ressent dans chaque texte qui s’y retrouve.

À propos Liam Debruel

Passionné de cinéma depuis ma découverte de Super 8 dans un petit cinéma de village, j'essaie de découvrir le plus de films possibles avec un éclectisme passant de Kubo et l'armure magique à Alléluia sans aucune autre transition que mon amour pour le septième art. Fan de J.J. Abrams et doté d'un humour absolument raté, je profite de ma passion pour l'écriture en rédigeant des chroniques tentant d'être pertinentes. Je reste toujours animé par mon envie de partager mon amour pour les oeuvres qui retournent mon petit coeur de belge dans tous les sens.

0 comments on “Une étude en jaune : giallos et thrillers européens de Frédéric Pizzoferrato

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :