C'est au cinéma Critiques

Si on chantait : Bienvenue chez les ch’biteuls

On l’attendait tou·tes avec impatience mais ça y est, Si on chantait est ENFIN sorti ! Inutile de souligner la joie qui a submergé notre cœur à la seule écoute entêtante du tube incontournable de Julien Clerc. Alors, on vous débriefe tout ça ici, en-bas…

Dans une petite ville du nord de la France, une usine ferme ses portes. Frank (Jérémy Lopez De La Comédie Française, s’il-vous-plaît…), Sophie (Alice Pol), José (Artus) et Jean-Claude (Clovis Cornillac) se retrouvent sans emploi et poursuivent pendant deux ans une vie de galères et de chômage. Passionné de chanson française et devenu livreur à vélo, Frank a une surprenante idée : livrer des chansons aux gens ! Après s’être entretenu brièvement avec ses deux ami·es Sophie et José (qui n’ont pas l’air de faire grand chose) et convaincu Jean-Claude, la joyeuse bande décide de monter ensemble son entreprise baptisée Si on chantait. Exit les droits d’auteur, donc, et bienvenue dans le monde merveilleux d’une start-up discount….

Les plans s’enchaînent aussi vite que les blagues et la réalité des droits d’auteur (les pépettes, justement…) rattrape vite la réalité du film qui se base principalement sur les chansons de la playlist à Tonton La Teuf (mais si, celui qui met du Joe Dassin à chaque fin de repas arrosé). Sous couvert d’une amourette adolescente, on ne verra pas bien plus que des livraisons bringuebalantes chantées par des non-chanteurs.

On appréciera enfin le détachement de l’accent par rapport à la localisation de l’intrigue : en bref, vous n’entendrez pas de « hein, biloute » toutes les cinq secondes mais profiterez de décors intérieurs assez kitsch qui vous feront presque regretter les apparts haussmanniens de 150m2.

Alors, alors… pas de surprise pour ce feel-good movie qui peut donner la pêche sans marquer la mémoire (bon, on vous avoue qu’on a eu la chanson dans la tête pendant une semaine quand même, hein). « Si on chantait, si on chantait, si on chantait… »

Si on chantait de Fabrice Maruca. Avec Alice Pol, Clovis Cornillac, Jérémy Lopez, Artus, Annie Grégorio… 1h35.
Sortie le 3 novembre.

À propos Mathilde

"HUM, HUM" (raclement délicat de la gorge). Bonjour à toutes et à tous ! Je ne sais absolument pas comment me présenter donc débrouillez-vous avec les infos persos que je vais vous balancer (je viens de me débarrasser de mon agent et de mon attachée de presse donc je suis complètement en roue libre !) Comment se présente-t-on d'abord ? Et puis après tout, êtes-vous vraiment intéressés par la bio de la personne qui vient d'asperger à l'eau de rose le petit dernier des frères Dardenne ? (...) Vous continuez de me lire ? Bon, je crois que je vais vous perdre alors je vais faire très, très court, promis ! Je suis une inconditionnelle du cinéma de Rohmer (2 mémoires à mon actif). J'ai un faible pour Brad Pitt, les Kinder Bueno et Michel Berger. Je crois que j'ai l'oreille absolue. J'ai fait de la figuration non-rémunérée et on m'a coupée au montage. J'écris beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup ... Alors merci de m'avoir lue et à la prochaine critique !

0 comments on “Si on chantait : Bienvenue chez les ch’biteuls

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :