Critiques Festivals IFFR 2022

My emptiness and I : Au f-iels des rencontres

Aujourd’hui on se penche sur le cas de Raphi, jeune femme transgenre qui essaie encore de trouver sa place dans la société à l’heure où les regards et les applications de rencontres viennent bouleverser les codes. Présenté à l’IFFR dans la catégorie Big Screen Competition, My emptiness and I est une jolie surprise, et une représentation importante.

Raphi s’exile en Espagne après avoir quitté sa chère France. Née dans le mauvais corps, elle se revendique femme et l’assume, étant juste handicapée par l’opération qu’elle souhaite faire, et la longue attente dont elle doit s’armer. Elle décide de trouver l’amour sur une de ces applications de rencontres, sa biographie changeant au fur et à mesure de ses humeurs et surtout de la prise de conscience de qui elle est, de son corps et de ce qu’elle veut être. Elle se heurte à des hommes fermés d’esprit, violents mais rencontre aussi de belles personnes, qui l’acceptent lui font comprendre son importance. Elle rencontre également un groupe de femmes transgenres venues de tous horizons avec des couleurs et des formes plus différentes les unes que les autres. À travers ce groupe, Raphi se construit et obtient des opportunités artistiques afin de faire entendre sa voix et de partager son calvaire.

C’est un voyage émotionnel fort qui se dessine tant pour le personnage que pour nous. Si les mentalités et les représentations changent de plus en plus, la transidentité est encore trop peu représentée, souvent mal (coucou A good man) mais il est vivifiant de voir de jeunes cinéastes s’emparer de ce sujet pour proposer un portrait tout un nuance sur une période transitoire complexe. Le film ne serait évidemment rien sans la fabuleuse Raphaëlle Pérez qui propose là une partition tout en nuance et en délicatesse, exposant sa vulnérabilité sous la caméra d’Adrián Silvestre qui filme les corps sous toutes leurs coutures sans aucune fioritures. Le fait que Raphaëlle Pérez ait également participé à l’écriture du scénario joue grandement dans les détails et les subtilités disséminé·es dans le long-métrage. Une preuve de l’importance d’impliquer les personnes concernées dans un tel processus créatif.

My emptiness and I est un drame ancré dans l’ère du temps qui sait poser les bonnes questions quant à ce que nous sommes mais aussi ce que la société attend de nous. Une petite douceur qui révèle au grand public une actrice qui a déjà tout d’une grande.

My emptiness and I de Adrián Silvestre. Écrit par Adrián Silvestre, Carlos Marqués-Marcet, Raphaëlle Perez. Avec Raphaëlle Perez, Alberto Díaz, Marc Ribera… 1h38

0 comments on “My emptiness and I : Au f-iels des rencontres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :