Cannes 2022 Critiques Festival de Cannes Festivals

[CANNES 2022] Plus que jamais : Adjø Gaspard

Une ombre plane cette année sur la sélection Un certain regard, celle du regretté Gaspard Ulliel disparu en janvier dernier dans un accident de ski. Alors qu’on le retrouve actuellement dans la série Marvel Moon Knight, c’est bien au cinéma qu’on découvre son dernier rôle dans Plus que jamais, accompagné de Vicky Krieps.

Atteinte de fibrose pulmonaire idiopathique, Hélène est en attente d’une greffe des poumons, une opération risquée mais qui, si elle réussit, lui permettra de lui sauver la vie et de retrouver une vie normale. En attendant, ses poumons abîmés la font souffrir tous les jours pour le moindre effort, l’obligeant à avoir constamment sur elle un appareil respiratoire. Son mari Matthieu la soutient dans son combat quitte à l’étouffer, si bien qu’elle décide de partir en Norvège pour se retrouver seule avec son esprit et son corps.

Avec Plus que jamais, Emily Atef aborde la mort et tout ce qu’elle peut impliquer dans un couple. La seule chose qui sépare ces deux êtres est que l’un est éternellement optimiste voulant passer la plupart de son temps avec sa femme quitte à délaisser son travail, tandis que l’autre est fatiguée de souffrir et de se sentir oppressée par son mari. Malgré les réticences de Matthieu, Hélène part seule en Norvège pour faire le point sur sa vie et ce qu’elle veut pour la suite. Pas seulement un film sur la maladie, c’est avant tout un film sur la vie, la liberté qu’on décide d’acquérir même si cela signifie faire des sacrifices. C’est aussi un film sur l’autre, celuiel qui vous accompagne dans la maladie, qui compose avec le deuil à venir, qui vit une fois l’autre moitié partie. Comment envisager un futur quand l’être aimé·e va probablement mourir ?

Pour incarner ces deux personnages, Gaspard Ulliel et Vicky Krieps. Après Corsage (également à Un certain regard), l’actrice envoûte de nouveaux la Croisette avec une performance incarnée jusqu’au dernier souffle, animée par le désespoir mais aussi la conviction d’avoir choisi la vie. Peut-être pas celle que son compagnon aurait voulu mais celle avec laquelle elle est enfin en paix. Face à elle, Gaspard Ulliel qui, comme toujours, offre une composition tout en délicatesse et en pudeur comme il a toujours su faire. Évidemment que les récents événements viennent biaiser notre rapport à l’acteur notamment dans une dernière scène déchirante et ô combien symbolique – comme s’il nous disait adieu à l’écran, debout sur ce bateau qui l’emmène vers d’autres contrées -, il n’empêche que c’est un acteur qui manquera énormément dans le paysage cinématographique français.

Outre la beauté irradiante de ce duo, Emily Atef sait filmer la mort à venir sans jamais tomber dans le pathos ou le misérabilisme à l’image de son héroïne. La mort arrive, il faut savoir y faire face coûte que coûte. Si la première partie qui se déroule à Bordeaux est assez convenue, la seconde partie en Norvège dégage quelque chose d’apaisant de par ses paysages plus beaux les uns que les autres, ces forêts denses et ces étendues d’eaux qui deviennent un lieu salutaire pour Hélène et sa maladie. La réalisatrice touche juste, à tous les niveaux, pour nous terrasser tout en nous insufflant le goût de la vie.

Oeuvre qui va droit à l’essentiel, Plus que jamais nous enveloppe de son amour et tente tant bien que mal de nous réconforter alors que nous pleurons encore la disparition de Gaspard Ulliel. Peut-être pas son plus beau rôle mais probablement le plus sincère et terre à terre. Merci Gaspard.

Plus que jamais réalisé par Emily Atef. Écrit par Emily Atef et Lars Hubrich. Avec Vicky Krieps, Gaspard Ulliel, Bjorn Floberg… 2h03
Sortie le 9 novembre 2022

0 comments on “[CANNES 2022] Plus que jamais : Adjø Gaspard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :