Pourquoi c’est culte? : Speed de Jan de Bont

Die Hard : Piège de Cristal a eu une incontestable influence sur le cinéma d’action des années 90, en opposition à celui des années 80 et ses héros à la carrure presque surhumaine. Le film de John McTiernan va, en effet, révolutionner la manière de mettre en scène l’action avec des héros sensiblement plus humains, faillibles, qui vont se servir davantage de leur imagination et de leur intellect plutôt que de leurs muscles pour vaincre leurs ennemis. Speed, s’il emprunte des influences à Die Hard, a cependant su se démarquer de ses racines, prendre le contre-pied d’une tendance et ainsi proposer sa propre version du genre. Par quels moyens? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Continuer de lire « Pourquoi c’est culte? : Speed de Jan de Bont »

Matthias et Maxime : Mes amis, mes amours, mes emmerdes

À peine sept mois après Ma Vie avec John F. Donovan – qui n’a pas rencontré son public -, Xavier Dolan revient avec un nouveau film mais aussi dans une nouvelle dynamique. Celui qui en est déjà à son huitième film à tout juste 30 ans arrive à une période charnière de sa vie qui se ressent dans son nouveau film, Matthias & Maxime, et surtout dans le personnage qu’il incarne : Maxime. Dans un film beaucoup plus intime et tout aussi personnel que le reste de sa filmographie, il s’attarde sur d’autres sujets qui lui tiennent à cœur.

Continuer de lire « Matthias et Maxime : Mes amis, mes amours, mes emmerdes »

Shaun le Mouton 2 : Le studio Aardman contre-attaque

Après un premier opus sorti en 2015, Shaun le Mouton est de retour dans un deuxième épisode qui se tourne vers la science-fiction. La Ferme Contre-Attaque en français, ou Farmageddon en version originale, confronte notre petit mouton à un extraterrestre d’origine inconnue. Réalisé par Will Becher et Richard Phelan, le nouveau né des studios Aardman est encore une fois une preuve du talent de ces joailliers de l’animation.

Continuer de lire « Shaun le Mouton 2 : Le studio Aardman contre-attaque »

Camille, récit photo

Si nous sommes aussi informés quant au conflits mondiaux, et avons accès à autant d’images, c’est avant tout grâce à des acteurs de l’ombre que l’on oublie souvent : les photo-journalistes. Ceux qui prennent des risques inconsidérés pour nous fournir la retranscription la plus exacte possible de prises d’armes qui ne les concernent pas directement sont le cœur de ces guerres dont on ne parle que peu, le lien qui nous permet de les réaliser. Avec son engagement envers la Centrafrique, au cœur d’un conflit qui lui apportera la mort, Camille Lepage a inspiré la caméra de Boris Lojkine, désireux de lui rendre l’hommage le plus respectueux possible. 

Continuer de lire « Camille, récit photo »

Long Weekend : Earth Movie

Récompensé à Avoriaz, à Paris ou même en Catalogne à la fin des années 70, Long Weekend, de l’Australien Colin Eggleston n’a pourtant pas rencontré un succès immédiat. Pire, en Australie, le film fut un échec cuisant. Il a fallu attendre l’essor de la VHS et que la communauté de fans de films d’horreur s’empare de cette œuvre pour en faire un film culte. Si culte qu’il fera même l’objet d’un remake en 2008 avec Jim Caviezel. Après être passé à Gérardmer en début d’année, voici que Long Weekend se retrouve sur nos écrans en version rééditée.

Continuer de lire « Long Weekend : Earth Movie »

Joker : Tu ne riras point

Qui aurait cru que le réalisateur des Very Bad Trip, de War Dogs, Starsky et Hutch aurait réalisé un jour Joker ? Qui aurait cru que celui qui s’était spécialisé dans les comédies potaches et graveleuses se retrouve à la tête d’un projet aussi sombre que celui-là ? Qui aurait cru que ce film deviendrait la source d’une des plus grosses attentes de cette fin d’année ? Qui aurait cru que Joker de Todd Phillips remporterait le Lion d’Or à la dernière Mostra de Venise ? Et surtout, qui aurait cru que ce serait l’une des plus grosses claques cinématographiques de l’année ?

Continuer de lire « Joker : Tu ne riras point »

Chambre 212 : Ne pas déranger

Dire que le film était à deux doigts de ne pas être présent au dernier Festival de Cannes est un doux euphémisme qui s’atteste par les affiches de We The Animals et Grâce à Dieu qu’on peut apercevoir dans le film. Mais rater le coche à Cannes ça aurait surtout voulu dire ne pas donner ce prix d’interprétation à Chiara Mastroianni et franchement ça aurait été plus que dommage. Film à quatre voix (et beaucoup plus), Christophe Honoré dissèque avec mélancolie et humour la vie (extra) conjugale d’un couple marié depuis vingt ans.

Continuer de lire « Chambre 212 : Ne pas déranger »

Gemini Man : Will Smith VS Will Smith

Projet datant de 1997, Gemini Man a mis du temps à germer avant de tomber entre les mains de Ang Lee. Le long métrage repose sur un concept intéressant dans lequel Will Smith interprète deux personnages. Il incarne le héros de 51ans, mais également un jeune meurtrier de 23ans décidé à le descendre. Une confrontation possible grâce une version entièrement digitale de Will Smith, si bien réalisée que les deux protagonistes peuvent s’affronter. Gemini Man est également une avancée technologique saisissante avec une utilisation inédite de la HD en 3D, procurant une expérience inédite sur grand écran.

Continuer de lire « Gemini Man : Will Smith VS Will Smith »