[ACTU] Ce qu’il faut retenir de l’actualité ciné cette semaine

Cette semaine on vous parle : de la dernière bande-annonce du prochain Spider-man, des photos de la nouvelle Lara Croft, des premières images de Valerian de Luc Besson, des infos sur le film Venom l’antagoniste de Spider-man, duPetit Spirou qui se dévoile et de l’affiche du Festival de Cannes.

 

On passe à l’action !

Marvel vient de publier de nouveaux extraits qui laissent la part belle à l’action. On y voit le jeune héros en plein usage de ses pouvoirs pour se défendre contre l’ennemi ou encore sauver la population en détresse. Tony Stark (Iron Man) incarné toujours par Robert Downey Jr apparaît comme un mentor de premier choix pour le jeune héros. De bonne augure pour la sortie de Spider-man : Homecoming le 12 Juillet prochain.

Aux origines de Lara Croft

Alicia Vikander, la nouvelle Lara Croft

C’est la jeune actrice Suédoise Alicia Vilander qui a été choisie pour interpréter Lara Croft pour le reboot de Tomb Raider. Les premières photos ont été dévoilées et la successeur d’Angelina Jolie y est affublée d’une arme dans des environnements hostiles. Il n’y a pas de trailer disponible pour le moment ni date de sortie, mais le scénario sera inspiré du jeu vidéo Tomb Raider sorti en 2003 et retraçant les origines de l’héroïne.

Monstres et compagnies !

C’est à l’occasion d’une convention cinéma à Los Angeles (CinemaCon) qu’ont été dévoilées des images inédites du film réalisé par Luc Besson  Valérian et la cité des mille planètes. Le long métrage est l’adaptation d’une BD de science-fiction du même nom. Cette bande-annonce nous plonge au cœur de batailles spatiales où de nombreuses créatures en tout genre se dresse devant les humains Valérian  (Dane DeHaan) et Laureline (Cara Delevingne). Les images paraissent bluffantes et épurées et laisse entrevoir de belles promesses. A suivre sur nos écrans dès le 21 Juillet.

Venom sera sombre

Le film Venom en chantier

Venom ou l’entité maléfique noire ayant pris possession de Spider-man aura droit à son film ! Les fans de Comics connaissent très bien ce « personnage » et seront heureux de savoir que le film sera sombre et quelque peu violent à l’image dudit protagoniste. Le film sera d’ailleurs interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte aux Etats-Unis comme notamment Deadpool à sa sortie. Le film sera scénarisé par Dante Harper (Alien : Covenant), n’aura aucun lien avec le film Spider-man : Homecoming qui paraîtra prochainement et il devrait sortir fin 2018.

Une nouvelle adaptation de BD à venir

C’est au tour du Petit Spirou d’être adapté au cinéma pour une sortie le 27 septembre. Tiré d’une célèbre BD du même nom où l’on s’intéresse à l’enfance du célèbre reporter de fiction vêtu de rouge, à l’école des grooms. Les premiers extraits nous montre un film proche de l’univers dépeint par Tom et Janry. Avec les présences de Pierrre Richard et François Damiens pour épauler le jeune Sacha Pinault (Spirou) au casting l’humour sera au rendez-vous.

Claudia Cardinale à l’affiche

Cannes 2017

Fin mai se tiendra le traditionnel Festival de Cannes où Monica Bellucci sera maîtresse de cérémonie et Pedro Almodovar sera Président. Le comité d’organisation a choisi Claudia Cardinale pour l’affiche de cette 70ème édition. L’actrice qui est devenue incontournable dans les années 60 y apparaît en train de danser et cette image reprend une photo réalisé à Rome en 1959. La sélection officielle sera dévoilée mi-avril.

D’autres news Dimanche prochain ! 

 

 

Suicide Squad : Quand la forme l’emporte sur le fond

suicide-squad-poster-film

Comment on éradique le mal ? Par le mal bien sûr et c’est bien ce que compte faire l’agent secret Amanda Waller avec son plan Agent Spécial X ou quand les plus méchants des méchants sont réunis pour une mission suicide alors que leur ennemi est aussi invisible que terriblement puissant.

On peut dire qu’on l’avait attendu celui-là ! Alors est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? La plupart des critiques sont unanimes et sont déçus par le film. Personnellement, je compte être un peu plus nuancée parce que malgré tout ce film ne mérite pas ce bashing international, non mais oh.

Commençons par les points faibles. Le premier étant la présence trop peu importante de Jared Leto alias Le Joker. Certes ce film n’est pas centré sur lui mais sa personnalité décalée et psychopathe aurait pu apporter un plus à l’histoire. Il n’empêche que ses interventions sont à la hauteur du personnage et son histoire d’amour avec Harley Quinn bien qu’un brin flippante nous fait un peu rêver. L’autre point faible du film est son scénario. Pourtant tout commence bien mais la fin n’est pas à la hauteur du début et ils auraient pu exploiter encore plus le personnage d’Amanda Waller.

Un casting cinq étoiles

Malgré tout le film se rattrape de par sa forme, ses personnages et cette ambiance bien particulière. Tout d’abord Margot Robbie qui brille dans ce film tant par son humour décalé, que par sa folie et son amour pour le Joker. Chaque personnage de ce Suicide Squad a son histoire à lui et forment à leur manière une famille. Certes une famille dégénérée et très peu stable sur le plan psychologique mais une famille quand même et surtout une famille à laquelle on s’attache rapidement.

L’autre personnage clé de cette histoire est sans conteste Amanda Waller campée par Viola Davis. Une actrice dont on a trop peu parlé pendant la promotion du film. Parce qu’elle est excellente, qu’elle est sans remords, sans scrupules et prête à tout pour mettre son plan à exécution et que bon sang c’est une actrice extraordinaire ! C’est dommage la façon dont ils l’ont expédié parce qu’ils auraient pu faire quelque chose d’intéressant avec elle et que soyons honnêtes, c’est peut-être elle la plus méchante dans ce film.

Drôle et badass comme on les aime

Alors oui le scénario n’est peut-être pas à la hauteur mais soyons honnêtes, si on va voir Suicide Squad ce n’est pas pour se retrouver avec un film au scénario digne de Woody Allen. On vient pour la bagarre, le sang et les effets visuels et franchement on est servit dans ce film. C’est cynique, c’est tranchant, c’est bourré d’humour et les bagarres donneraient presque envie de se battre aussi tiens. Le film ne laisse aucun moment de répit, l’action est là et c’est ce qu’on attendait. Le tout enrobé par des musiques qui dépotent (dépoter, verbe non utilisé depuis 1789) et puis le tour est joué.

Alors certes Suicide Squad ne sera peut-être pas le film de l’année avec le scénario digne des plus grands réalisateurs hollywoodiens mais c’est typiquement le genre de film où la forme nous emporte dans son sillon et nous fait oublier les petites lacunes sur le fond. Et puis après tout, on a pas toujours envie de réfléchir au cinéma, juste d’apprécier de bonnes grosses bastons et Suicide Squad nous régale sur ce plan !

Ma note : ★★★