Ta mort en short(s) : À l’amour à la mort

Comment brasser un large public avec un sujet aussi lourd qu’est la mort ? Et surtout comment intéresser les plus jeunes à quelque chose auquel ils seront confrontés forcément tôt ou tard ? Folimage a trouvé la solution en proposant depuis le 31 octobre dernier une audacieux programme de courts-métrages sobrement – et drôlement – intitulé « Ta mort en short(s). 

Au programme six courts-métrages tantôt drôles, tristes, émouvants, poétique et parfois même le tout à la fois. Et parmi eux de véritables bijoux d’animation traitant chacun d’une aspect différent de la mort et/ou du deuil. Dans « Pépé le morse » (récompensé aux derniers Césars), le propos est axé sur le deuil en famille. Le poétique « Mon papy s’est caché » aborde la transmssion, l’explication poétique de la future disparition du grand-père son petit-fils à travers des dessins à la pastel qui rend le tout absolument magnifique. Des classiques sont aussi de la partie avec le célèbre récit d’Anderson « La Petite Marchande d’allumettes » animé avec brio grâce à un univers de papier riche en sensibilité pour mettre en avant les liens familiaux qui subsistent entre vivants et morts. 

Mais la mort n’est loin de n’avoir que des aspects maussades comme nous le prouve Osman Cerfon avec sa « Chronique de la Poisse » ou lorsque les bulles émanant d’un poisson provoquent la poisse à quiconque la touche. Drôle et osé, ce court-métrage est loin de laisser indifférent le spectateur et c’est ce qu’on adore. S’en suit « Mamie » inspiré d’une histoire personnelle de sa réalisatrice Janice Nadeau qui questionne sa grand-mère sur ce lien grand-mère/petite-fille qu’elle n’a jamais connu et ainsi comprendre ce qui l’a rendu comme ça, les aléas de la vie et à quel point l’amour et le partage est important.

Le programme se clôt sur l’excellent « Los Dias de los muertos », comme son titre l’indique qui est axé sur le Jour des morts bien connu au Mexique et récemment exploité dans le récent Pixar « Coco ». Pauline Pinson décide d’étudier cette fête sous le prisme d’un couple : un homme décédé et sa femme lui préparant un repas microscopique pour son retour, de quoi entraîner des situations aussi drôles que cocasses et évoquer la mort avec énormément d’humour (glisser sur une trancheuse à jambon c’est pas de chance quand même  !).

Véritable recueil aussi poétique que touchant et universel, « Ta mort en short(s) » est un programme audacieux qui recèle de véritables pépites d’animation qui, en plus d’être majoritairement réalisés par des femmes, nous prouve que le cinéma français d’animation a encore de belles années devant lui.

Ta mort en short(s), 54 minutes.
Sortie le 31 octobre

[ACTU] Le podium de la semaine

En ce mercredi jour du cinéphile, on fait un point sur le box-office.

 

Moi, Moche et gagnant 

Résultat de recherche d'images pour "moi moche et méchant 3 affiche"

Un retour gagnant pour Gru et les Minions avec Moi, Moche et Méchant 3 et ses 1 700 000 entrées pour son arrivée au box-office. Un succès vraiment impressionnant qui démarre mieux que Pirates des Caraïbes 5 notamment. Dans cet épisode on fera la connaissance de Dru, le frère jumeau de Gru. Un film d’animation qui devrait ravir petits et grands !

Numéro 2 : Transformers The Last Knight

Malgré une deuxième place le succès continue pour ce cinquième volet de Transformers. En effet le film a attiré environ 289 000 spectateurs cette semaine  ! Dans cet opus il est question des origines des Transformers et d’une alliance pour sauver le monde. Fans du genre et amateurs d’effets spéciaux devraient y trouver leur compte.

Numéro 3 : Baywatch Alerte à Malibu

Troisième semaine dans le top 3 pour le film Alerte à Malibu avec près de 197 000 entrées cette fois-ci pour l’ adaptation de la série télé. Le film au casting à sex-appeal et biceps continuera d’attirer les gens en salle cet été.  Légèreté, actions et gros muscles sont au coeur du film.

A bientôt les p’tis fous !

 

 

 

 

 

 

 

[CRITIQUE] Bad Buzz : Un passage au grand écran raté

Duo iconique de l’émission Quotidien sur TMC, Eric et Quentin présentent aujourd’hui leur première comédie à l’image du Palmashow ou encore Eric & Ramzy. L’humour du duo divise sur les réseaux sociaux et s’est fait largement ressentir lors de sa sortie en salle. Diffusé dans 272 salles, le film n’a attiré que 25 469 spectateurs. Un bien faible bilan pour le duo comique dont les pastilles sur TMC font rire mais lorsqu’il s’agit de faire de l’humour sur la longueur, le film est très inégal et la plupart des blagues tombent à l’eau.

Bad luck pour Bad Buzz

Dans Bad Buzz, Eric et Quentin jouent leur propre rôle. Animateurs vedettes d’une émission pour enfant, ils se retrouvent subitement au coeur d’un bad buzz à leur insu après qu’une photo d’eux ai été publié sur internet. Détestés de tous, ils n’ont plus que deux jours pour trouver un bon buzz afin d’effacer l’autre sauf qu’à ce moment-à, la grand-mère de Quentin décède et il est dans l’obligation de partir au Havre pour assister à son enterrement. Les deux amis partent alors en direction du Havre en espérant pouvoir trouver un bon buzz rapidement avant que tout ceci n’arrive aux oreilles de leur patron et qu’ils se retrouvent sans emploi.

Alors c’est certain, Eric et Quentin n’ont pas l’humour le plus fin du monde mais pour ceux qui connaissent leur story dans Quotidien, leur humour est à base de perruque, de faux seins, d’accents exagérés, de caricature et de blagues potaches. Sauf que les blagues potaches qui durent dix secondes c’est drôle (tout dépend de l’humour de la personne en face évidemment) mais sur une 1h16 c’est long, très long et du coup très pas drôle en fait.

La plupart des gags tombent à l’eau, sont très lourds ou très maladroits. Le seul qui fait encore un peu rire c’est Quentin, le bobo parisien amoureux d’une femme qui a 30 ans de plus que lui et qui est accro aux jus d’épinards-céléri-kiwi bio. Certaines idées sont plutôt bonnes mais pas assez exploitées comme la ressemblance frappante entre la mère et la copine de Quentin ou encore l’attirance d’Eric pour la tante de Quentin.

A croire qu »Eric & Quentin ont seulement voulu surfer sur cette vague de duos comiques au cinéma. La mise en pratique demande encore de l’exercice. Même si le duo arrive à nous tirer un sourire de temps en temps, cela ne suffit pas pour que le Bad Buzz se transforme en good buzz. Au final, on ne sait pas tellement dans quelle direction part Bad Buzz, d’ailleurs on pense qu’il est resté sur la ligne de départ.

[CRITIQUE] Baywatch : Alerte au nanar

Les plages de sable blanc, les surfeurs bodybuildés et plus huilés que des frites, de belles filles aux belles poitrines, des sauveteurs en maillot de bain rouge, on y est, on est à Malibu. Ceux qui cherchent un film d’action passez votre chemin et économisez vos 11€ pour vous acheter de quoi vous désaltérer. Le remake d’Alerte à Malibu se veut décalé, drôle, excentrique, aux effets spéciaux plus que bon marché bref du vrai nanar comme on les aime… ou pas selon certaines personnes.

La différence entre un mauvais film et un nanar ? Le mauvais film est mauvais tandis que le nanar est tellement mauvais qu’il en devient bon. Voilà comment on pourrait décrire Baywatch. Dans ce remake, Mitch Buchannon est de retour sur la plage de Malibu avec une toute nouvelle équipe et une nouvelle recrue : Matt Brody. Aussi séduisant qu’horripilant et égoïste, il devra faire équipe avec les sauveteurs de la Baie pour déjouer un complot menaçant justement l’avenir de la Baie.

Plus con tu meurs

Dès les premières minutes du film on comprend assez vite que Baywatch sera un peu le Sharknado de Malibu. Effets spéciaux de bas étage et fonds verts utilisés à outrance, le ton est donné bref ne venez pas vous plaindre après ça. Côté casting, on retrouve le colossal Dwayne Johnson dont l’humour égale sa masse musculaire. Zac Efron et sa plastique parfaite fera hurler plus d’une jeune fille et il faut dire que son duo avec Dwayne Johnson fonctionne très bien. Pour reprendre le rôle de Pamela Anderson, Seth Gordon a fait appel à la plantureuse Kelly Rohrbach. A ses côtés on retrouve aussi les sublimes Alexandra Daddario et Ilfenesh Hadera. Sans oublier Jon Bass, sauveur stagiaire un brin maladroit et désespérément amoureux de la belle C. J. Parker.  Cette équipe de charme et de choc va donc devoir déjouer les plans de la ténébreuse Victoria Leeds aka Priyanka Chopra.

Le scénario tient plus ou moins la route malgré quelques incohérences et inutilités mais soyons honnêtes si on vient voir Baywatch c’est certainement pas pour le scénario.

Laissez votre cerveau à l’entrée du cinéma (ça tombe bien ça permettra de faire un peu d’aération vu la chaleur) et laissez-vous emporter par l’humour de ce film totalement nanarisé. Le petit plus de ce film ? Les caméos de David Hasselhoff et Pamela Anderson dans leurs rôles respectifs avec en fond sonore la bande-originale d’Alerte à Malibu et ça y est, nous sommes dans le kitsch assuré (et assumé).

[ACTU] Ce qu’il faut retenir de l’actualité ciné cette semaine

On commence le tour de l’actu avec la première et très très attendue bande-annonce du prochain Star Wars et une info concernant la saga, puis on s’intéressera aux premières images de Thor 3, à l’arrivée de Jude Law au casting des Animaux Fantastiques et les dernières infos sur le prochain Festival de Cannes.

 

Il est là le bonheur !

Elle était super attendue et apparemment elle n’a pas déçue ! En effet la première bande-annonce de Star Wars : Les Derniers Jedi vient d’être publiée à l’occasion de la Star Wars Celebration. Celle-ci est d’ailleurs très efficace et tend à confirmer la place importante de Rey dans le film. Les fondamentaux qui font le succès de la saga seront bien présent au vu de ces premières images. A découvrir d’urgence ! Ensuite il faudra s’armer de patience jusqu’au mois de Décembre pour voir le film.

Hommage à Carrie Fisher

Cette convention Star Wars était aussi l’occasion de rendre hommage à l’actrice emblématique de la saga, Carrie Fisher, décédée fin 2016. Etaient notamment réunis pour l’événement  Georges Lucas, Marc Hamill, Harrison Ford et surtout Billie la fille de la défunte. Une vidéo d’hommage a été présentée lors de cette conférence.

Si j’avais un marteau… !

Voici la première bande-annonce de Thor : Ragnorak ! Celle-ci est plutôt rythmée avec un certain humour appréciable et le tout sous un fond de Led Zeppelin très connue. Dans cet opus le héros sera bien malmenée et au final il devra tout faire pour éloigner le danger qui menace Asgard. Sortie prévue le 25 octobre.

Impossible n’est pas français !

Tom Cruise en tournage de M:I 6 à Paris

Pour le sixième volet de Mission Impossible Tom Cruise et l’équipe de tournage ont tournés ces derniers jours des scènes du film à Paris. Ainsi on a pu notamment apercevoir le 12 Avril une scène de cascade à moto ou encore une scène d’hélicoptère au-dessus de Bercy quelques jours plus tôt. 35 jours de tournage sont prévus à Paris pour une sortie annoncée le 27 juillet 2018.

Voir l'image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

Jude Law incarnera Dumbledore

Jude Law Dumbledore

Jude Law a été choisi pour jouer le rôle d’Albus Dumbledore dans Les Animaux Fantastiques 2. Il incarnera le célèbre sorcier bien avant qu’il ne devienne le directeur de Poudlard. Il donnera ainsi la réplique à Johnny Depp qui lui se glissera dans la peau du meilleur ami de Dumbledore c’est-à-dire Grindelwald. La relation entre les deux hommes sera au cœur du film prévu pour 14 novembre 2018.

La course à la Palme d’Or

Cannes 2017 nominations

Dans un mois aura lieu le Festival de Cannes où de nombreux films vont être projetés et plusieurs films récompensés dans différentes catégorie. On s’intéresse particulièrement aux films en compétition pour la Palme d’or, en voici donc la liste :

En Compétition :
Loveless, d’Andrey Zvyagintsev
Good Time, de Benny Safdie et Josh Safdie
You Were Never Really Here, de Lynne Ramsay
L’Amant double, de François Ozon
Jupiter’s Moon, de Kornel Mandruczo
A Gentle Creature, de Sergei Loznitsa
Mise à mort du cerf sacré, de Yorgos Lanthimos
Radiance, de Naomi Kawase
The Day After, de Hong Sangsoo

Le Redoutable, de Michel Hazanavicius

Wonderstruck, de Todd Haynes

Happy End, de Michael Haneke

Rodin, de Jacques Doillon

Les Proies, de Sofia Coppola

120 Battements par minute, de Robin Campillo

Okja, de Bong Joon-Ho

In The Fade, de Fatih Akin
The Meyerowitz, de Noah Baumbach

Le 70éme Festival de Cannes se déroulera du 17 au 28 Mai. Pedro Almodovar en sera le Président du jury et Jessica Chastain fera partie de ce même jury.

A bientôt pour d’autres news !

[Actu] La séance du dimanche 09 octobre

Qui dit dimanche, dit soirée cinéma

Comme chaque semaine un tour d’horizon des films proposés en prime ou seconde partie de soirée pour vous aider à choisir.

Avis de mistral (2014)

SYNOPSIS : Léa, Adrien, et leur petit frère Théo, sourd de naissance, partent en vacances en Provence chez leur grand-père, Paul « Oliveron », qu’ils n’ont jamais rencontré à cause d’une brouille familiale. Ce ne sont pas les vacances dont ils rêvaient, surtout que leur père a annoncé la veille qu’il quittait la maison. En moins de 24 heures, c’est le clash des générations, entre les ados et un grand-père qu’ils croient psychorigide. A tort. Car le passé turbulent de Paul va ressurgir et les Seventies vont débarquer au fin fond des Alpilles. Pendant cet été tourmenté, les deux générations vont être transformées l’une par l’autre.

« On passe un très bon moment à suivre les aventures qui jalonnent la relation qui se développe entre les jeunes et leur grand-père. On adorerait avoir une mamie comme ça, j’ai beaucoup aimé voir Jean Reno dans un rôle qui le change de ceux qu’il interprète d’habitude. C’est un bonheur que de le découvrir sensible, à fleur de peau … Et fragile également. »

A suivre sur France 2 dès 20h50.

Supercondriaque (2014)

SYNOPSIS : Romain Faubert est un homme seul qui, à bientôt 40 ans, n’a ni femme ni enfant. Le métier qu’il exerce, photographe pour dictionnaire médical en ligne, n’arrange rien à une hypocondrie maladive qui guide son style de vie depuis bien trop longtemps. Mais découvrir la perle rare qui sera capable de le supporter et qui par amour l’amènera à surmonter enfin son hypocondrie s’avère plus ardu que prévu…

« Dany Boon dégage donc d’un pitch tout ce qu’il y a de plus Walt Disney (par l’épreuve vaincre ses peurs, rester soi même, l’altruisme avant l’égoïsme) un scénario aux ressorts improbables cherchant à provoquer l’émotion par accumulation de bons sentiments appuyés »

A suivre sur TF1 dès 21h00.

Coup de foudre à Manhattan (2003)

SYNOPSIS : Marisa Ventura est une mère célibataire qui vit seule avec son fils Ty dans le Bronx. Elle travaille comme gouvernante dans l’un des palaces les plus luxueux de Manhattan. La jeune femme espère gravir les échelons. La vie de Marisa va bientôt se trouver bouleversée lorsque, suite à un quiproquo, Christopher Marshall, un riche héritier américain qui séjourne pour une semaine dans cet hôtel, se méprend sur son identité. Il la prend alors pour une personne de son milieu.

« Coup de foudre à Manhattan, remake américain de « Coup de foudre à Notting Hill », est une petite comédie romantique sympathique. Un scénario classique mais toujours improbable. Un casting sympa pour une bonne prestation et un bon moment d’évasion. Un bon petit film à l’eau de rose. »

A suivre sur NT1 dès 20h55.

La Zizanie (1978)

SYNOPSIS : Industriel ambitieux, Guillaume Daubray-Lacaze agrandit son usine de matériel de dépollution, détruisant du même coup le jardin de sa femme Bernadette, férue d’horticulture. Décidée à se venger de son mari, elle quitte le domicile conjugal, et se présentant contre lui aux élections municipales.

« De Funès montre un visage vieilli, c’est normal, puisqu’on est quelques années seulement avant sa mort. Ça n’empêche pas le bougre d’être juste, de toujours maîtriser le rythme de son corps ; en face, Girardot qui joue une épouse trop patiente avec son survolté de mari, elle joue de manière très naturelle, et répond bien aux grimaces de son compagnon dans le film. »

A suivre sur C8 dès 20h55.

The Place Beyond the Pines (2013)

SYNOPSIS : Cascadeur à moto, Luke découvre que Romina vient de donner naissance à son fils. Pour subvenir à leurs besoins, il commet une série de braquages.

« Porté par des comédiens excellents et donnant le meilleur d’eux-mêmes, que ce soit Ryan Gosling, charismatique en diable, ou bien Bradley Cooper, bien loin de son image de beau gosse, sans oublier le jeune Dane DeHaan,The Place Beyond the Pines est un très beau film sur l’héritage de chacun et sur ce que l’on en fait, sur nos fautes et leurs répercussions parfois dramatiques, permettant à Derek Cianfrance d’affiner sa mise en scène (superbes scènes à moto) et de confirmer tout le bien que je pensais de lui. »

A suivre sur France 4 dès 21h10.

Pour les plus courageux…

Good Bye, Lenin ! (2003)

SYNOPSIS : La famille Kerner vie en RDA. Christiane, la mère, est très engagée dans le régime. Après l’écroulement de l’URSS, ses fils doivent s’occuper d’elle.

« Cet excellent film émouvant au possible, parfois drôle réalisé par Wolfgang Becker à plusieurs pôles d’intérêt. Il nous montre les scènes simples de la vie quotidienne au temps de l’hégémonie de l’Allemagne de l’Est, état policier par excellence où le militantisme et la discipline du parti sont les maîtres mots de cette nation. Ensuite, l’œuvre nous fait entrer dans la vie occidentale où l’on perçoit le soulagement et le bonheur d’une grande partie de la population, même si tout n’est pas si simple »

A suivre sur Numéro 23 dès 23h05.

Comment tuer son boss ? (2011)

SYNOPSIS : Nick, Dale et Kurt ne supportent plus leurs patrons et décident donc d’employer les « grands moyens » pour les éliminer.

« Le film va à cent à l’heure et les seconds rôles sont formidables, Jamie Foxx en MotherFucker est à se tordre, Jennifer Aniston en nympho est, pour une fois (ça n’engage que moi) sexy, Kevin Spacey jubile en salopard et Colin Farrell est méconnaissable ! C’est un plaisir de suivre les tribulations du trio qui tente d’éliminer leurs patrons respectifs. C’est typiquement le genre de comédie américaine de l’été, fraîche, rythmée et surtout drôle. »

A suivre sur TF1 dès 23h05.

Le choix de la rédaction : The Place Beyond the Pines

Bonne séance à tous !

 

Scary Movie 5

scary_movie_5_2013-wide

Je suis peu friande des films d’horreur (oui je suis peureuse et alors ?) mais les parodies je suis fan. Je suis vraiment fan des Scary Movie que je connais par coeur et le fait que dans ce 5e opus les personnages principaux (Cindy Campbell et Brenda Meeks, interprétées respectivement par Anna Faris et Regina Hall )et récurrents aux quatre volets ne me réjouissait peu. Malgré cela il y a un casting plutôt bon (je suis assez contente de revoir Lindsay Lohan) et il y aura quand même fallu 7 ans entre l’opus précédent et celui-là donc il n’y a pas de raisons que ce film ne soit pas bon.

J’ai vraiment pas accroché au début que je trouve inutile et un peu poussé surtout que Charlie Sheen ne fait pas partie de mes acteurs préférés. On a une scène à la Paranormal Activity et où on se moque des déboires de Lindsay Lohan notamment en lui mettant un bracelet de sobriété. Après une voix off explique que Charlie est mort, que Lindsay est arrêtée comme d’habitude et que les 3 enfants de Charlie ont disparu ainsi commence le film. Un début long et pas tellement amusant.

Lire la suite de « Scary Movie 5 »