Rétrospective Dario Argento #6 : Voyage au bout des fonds de tiroir

Vous l’avez vu précédemment, il n’est plus de bon ton d’attendre grand chose de Dario Argento. Deuxième fois que l’on répète cette formulation, cette fois-ci avec un peu plus de tristesse tant le réalisateur s’évertue à continuer de creuser son sépulcre. On parvient quelque fois à en rire – et c’est encore pire à constater – et on regarde les propositions s’enfoncer plus encore dans le mauvais goût. Avec indifférence, souvent, mais aussi avec quelques appréhensions, quand certaines choses auraient pu être laissées comme tel. La Duologie des Mères, par exemple, méritait-elle que le réalisateur y appose un troisième chapitre ?

Lire la suite de « Rétrospective Dario Argento #6 : Voyage au bout des fonds de tiroir »

Rétrospective Dario Argento #2 : Le rouge, du sang aux filtres

Après une trilogie qui lui permet de poser les bases de son style, et d’expérimenter les techniques narratives qu’on retrouve par la suite, Dario Argento se relève de sa tentative comique Cinq Jours À Milan pour entrer dans le gros de sa carrière. Une période où s’enchaînent les moments de bravoure cinématographique, et où l’Italien utilise son imagination visuelle pour créer des œuvres singulières, toutes plus cultes les unes que les autres.

Lire la suite de « Rétrospective Dario Argento #2 : Le rouge, du sang aux filtres »